Partager

Installé depuis le mois de mai dans la région de Sikasso, l’hivernage tarde à s’installer dans la plupart des autres régions du pays. Dans certaines parties de la région de Kayes, Koulikoro et Ségou, les paysans n’ont pas jusqu’à présent terminés les semailles. Le conseil prodigué aux paysans par des spécialistes : c’est utiliser des semences de croissance rapides.

Si l’hivernage a été très bon l’année dernière, il ne fait pas de bon présage cette année compte tenu de la faible pluviométrie. Dans la plupart des localités de Kayes, Koulikoro et Ségou, la pluie n’est toujours pas au rendez-vous. Les paysans sont toujours dans l’attente d’une pluviométrie conséquente pour boucler les semailles.

Les éleveurs également sont toujours à la recherche d’un pâturage qui n’est pas gagné d’avance, faute de pluie. Il faut noter que ceux-ci sont empêchés depuis l’année dernière de se rendre dans leur zone habituelle, le Gourma à cause de l’insécurité du Nord.

Les paysans inquiets, tentent de se procurer des semences de croissances de courte durée de vie, soit deux mois, prescrites par un spécialiste, témoigne un paysan. Le nuage ne manque pas des fois mais la quantité de la pluviométrie est mitigée.

Il faut rappeler qu’il y a quelques années, notre pays avait opté pour la pluie provoquée. Une technique qui avait porté fruit. N’y a-t-il pas lieu de revisiter rapidement cette politique pour sauver la présente saison menacée par la rareté des pluies.

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 16 Juillet 2013.