Partager

four.jpgMais ce dernier, bien que marié, était tombé amoureux de la fille de son tuteur. Sa femme qui se doutait bien de quelque chose le surveillait comme du lait sur le feu. Après avoir usé vraiment de toutes sortes de manières pour conquérir la fille, le marabout décide de passer à la vitesse supérieure. Il faut que cette fille soit coûte que coûte sa deuxième femme. De gré ou de force.

Un jour, alors qu’il venait de tuer un mouton comme il en a l’habitude, il prit un bon morceau de viande qu’il trempa dans une mixture et le remit à sa femme pour qu’elle l’apporte a sa dulcinée. Sa femme qui n’attendait que cette occasion alla tout raconter à celle qui devait être plus tard sa rivale. Elle raconta même à la fille que c’est de cette façon que le marabout a réussi à mettre la main sur elle. Aujourd’hui si elle est sa femme, c’est malgré elle.

La fille remercia la femme du marabout, prit le gros morceau de viande et le jeta à son chat qui le mangea en entier.

Le puissant marabout qui croyait que la fille avait mangé son morceau de viande était prêt à recevoir la jeune fille. Si tout se passe comme il le souhaite, c’est elle même qui viendra lui en parler.

Mais plusieurs mois se sont écoulés sans que la jeune fille ne vienne voir le marabout. C’est plutôt le chat de la fille qui a totalement déménagé chez le marabout mais ce dernier n’a pas fait attention, trouvant cela normale pour des gens qui vivent ensemble dans une même cour.

Après mille réflexions, le marabout appela la fille pour lui dire en face qu’elle avait vraiment « la tête dure ». Il a fini par quitter la cour sans jamais savoir que c’est sa femme qui était à l’origine de son échec.

Cette histoire a été bien accueillie dans la plupart des grins de Dogona. Les gens pensent que ce genre de marabout est à bannir. Ils utilisent des forces mystiques pour inciter les honnêtes femmes à tomber amoureuses d’eux. Par la suite quand cette force maléfique s’évapore, la femme prend conscience de la réalité. Mais trop tard, le piège s’est déjà refermé sur elle. Elle va vivre malheureuse aux côtés de son compagnon qui, lui, poursuit ses mauvais tours.

L’histoire ne dit pas ce qu’est devenu le chat après le déménagement du marabout vers un autre secteur. Cela inquiète certaines personnes qui pensent que le chat aussi va énormément souffrir.

Le sage du grin qui n’intervient que rarement pense que cette histoire vient une fois de plus renforcer l’idée selon laquelle rien ne peut se réaliser sans la volonté de Dieu.

publié le 6 mai 2007 sur blogs-afrique