Partager

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a exhorté jeudi le président nigérian Goodluck Jonathan à donner un nouvel élan aux réformes dans son pays, géant pétrolier de l’Afrique, confronté à une insurrection islamiste. Ces troubles, attribuésà la secte islamiste Boko Haram, ont fait plus 1.400 morts depuis 2010 dans le nord et le centre du Nigeria, selon l’organisation HRW. Des diplomates américains expriment régulièrement leurs inquiétudes face à l’extrême pauvreté du nord du Nigéria, un terreau propice pour alimenter la violence et l’insurrection islamiste. « Nous voulons travailler avec vous et nous serons à vos côtés quand vous ferez les réformes et prendrez les décisions difficiles qui s’imposent« , a encouragé Mme Clinton. Des membres de Boko Haram sont soupçonnés d’avoir été entraînés dans le nord du Mali avec AQMI, la branche nord-africaine d’Al-Qaïda.En juin, Washington a inscrit 03 membres présumés de Boko Haram, dont leur chef Abubakar Shekau, sur la liste des « terroristes internationaux », permettant de geler leurs avoirs aux États-Unis. AFP.