Partager

Le président de la République a déclaré la guerre au virus Ebola, hier à Kouremalé. » Dans la lutte contre Ebola, nous ne sommes pas seuls et nous ne serons pas seuls. Le monde entier est avec nous. Nous ne tolérerons aucun manque de vigilance « , a dit le chef de l’Etat. En ce qui concerne les insuffisances qui ont conduit à l’importation de deux cas dans notre pays, le président de la République a dit qu’elles ne resteront pas impunies.

Dans la ville frontalière de la République de Guinée, le pays d’où est venue la vague de contaminations à l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola à laquelle fait face notre pays, le président de la République a constaté le dispositif mis en place pour contrecarrer la maladie. Sur place, Ibrahima Boubacar Keïta a échangé avec les agents de santé déployés sur le terrain. Devant eux et la population venue nombreuse pour son accueil, le chef de l’Etat a dit que la fièvre à virus Ebola est une réalité. « La peur et la panique ne doivent pas laisser la place au découragement. Nous devons nous mobiliser pour arrêter la propagation du virus dans notre pays. Dans cette lutte, l’Etat va mettre tous les moyens nécessaires pour contrecarrer la maladie. C’est une question de défense nationale. Nous ne sommes pas seuls dans cette lutte « .

Ibrahim Boubacar Keïta a exhorté la population à observer les mesures annoncées par les services de santé. » C’est en observant ces mesures sanitaires que nous pourrons vaincre la maladie au Mali et en Afrique « . Il a loué les efforts consentis par le ministère de la Santé à travers le centre présidé par le Professeur Samba Sow pour garder en vie les personnes contaminées et contenir la maladie. Le président IBK a annoncé que cette situation ne va pas entrainer la fermeture de la frontière avec la Guinée.

Moussa SIDIBE

L’Indépendant du 18 Novembre 2014