Partager

Henry Kasperczak, nouveau sélectionneur des Aigles du Mali, est en terrain connu après son passage à la tête de la sélection nationale en 2002. Le technicien Franco-Polonais a affirmé, lors de son premier point de presse, qu’il faut inculquer l’esprit de vaincre dans la tête des joueurs maliens afin d’atteindre l’objectif escompté. C’était le lundi 30 décembre 2013 dans la salle de conférence de la Fédération malienne de football.

Boubacar Baba Diarra, président de la Fédération malienne de football a campé le décor dès l’ouverture des débats. Le patron de la FMF a souligné qu’après avoir lancé un cycle de sélection d’entraîneur, le choix a été porté sur Henri Kasperczak que nous avons déjà connu ici au Mali. Selon Boubacar Baba Diarra, Kasperczak a été retenu pour sa connaissance, son management, son leadership et ces qualités intrinsèques d’entraîneur. Il a aidé notre pays en un moment donné à atteindre un niveau avec un groupe de joueurs volontaires, mais qui n’était pas aussi talentueux comme ceux que nous avons aujourd’hui, a-t-il commenté. A cet égard Henri Kasperczak avec son savoir faire va aider notre pays à remporter le trophée continental, a noté le Président de la Fédération malienne de football. Le contrat du nouveau sélectionneur s’étale dans un premier temps de janvier 2014 à février 2015. A partir de ce délai, si nos ambitions sont atteintes, par tacite reconduction Kasperczak va continuer jusqu’en 2017, a lâché Boubacar Baba Diarra. Si les Dieux nous étaient favorables, il va rester avec nous jusqu’à la fin des éliminatoires de la Coupe du monde de Russie 2018.
C’est un Henri Kasperczak tout ému qui a pris la parole devant les hommes de medias.

« Je suis très fier d’être parmi vous ici. J’ai un souvenir inoubliable du Mali enregistré en 2002, où on a fait un parcours de qualité. On a une équipe ambitieuse, composé de joueurs talentueux, capables de jouer le haut niveau. Moi personnellement après la CAN 2002, j’étais fier de cette équipe. Il faut toujours cet état d’esprit de vaincre, espérons qu’on va rester sur cette voie. On va inculquer aussi auprès des joueurs qu’ils ont une grande responsabilité maintenant, que l’objectif c’est d’aller le plus loin possible et surtout remporter la Coupe d’Afrique. Je suis quelqu’un d’optimiste, je sais qu’en football rien n’est facile. Mais avec l’aide de la Fédération, responsable du sport et l’investissement des joueurs (premiers responsables des résultats), on va atteindre l’objectif fixé. Je suis un fidèle supporteur du Mali et je suis venus pour une ambition à part a conclu Kasperczack ».

Cependant, le nouveau sélectionneur a tendu le bras aux médias pour une bonne collaboration.

Yacouba TANGARA

Le Prétoire du 6 Janvier 2014