Partager

A l’appel du Haut Conseil Islamique (HCI) du Mali, les organisations soutenant le Comité National de Redressement de la Démocratie et la Restauration de l’État (CNRDRE), sont conviées à un meeting au stade du 26 mars ce samedi 31 mars 2012. Des milliers de personnes sont attendues à cette rencontre. Autorité morale très respectée, le président de l’institution religieuse, El Hadj Mahmoud Dicko, a été la première personnalité à être reçue par la junte militaire dès les premières heures du coup d’État du 22 mars. 72 heures plus tard, une forte délégation de la communauté musulmane était, elle aussi, reçue par le capitaine Amadou Haya Sanogo, président du CNRDRE. Depuis le 22 mars, les responsables du HCI témoignent de la bonne foi des putschistes à conduire une transition inclusive, avec toutes les couches sociales du pays. Les initiateurs de ce meeting entendent, selon nos sources, inviter les différentes parties (Pro et anti CNRDRE) à la retenue et appeler à privilégier les intérêts supérieurs de la nation qui vit l’une des périodes les plus sombres de son histoire. AFRIBONE