Partager

La première session ordinaire de l’année 2022 du Haut conseil des collectivités (HCC), qui se tient du 9 mai au 7 juin prochain, aura à son menu le renouvellement du bureau de l’Institution; l’examen des textes soumis par le gouvernement pour avis et les questions diverses.

Le président du HCC, Mamadou Satigui Diakité, a dévoilé  ce programme hier à la maison des conseillers nationaux à l’occasion de l’ouverture officielle de cette première session ordinaire de l’année 2022 de l’Institution. La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs présidents des Institutions de la République du Mali, des membres du gouvernement et des représentants diplomatiques accrédités dans notre pays.

Pendant 30 jours, les conseillers nationaux auront à examiner et à donner leur avis motivé sur des projets de texte régissant la vie de la Nation. Il est également prévu l’organisation de deux ateliers.

Le premier portera sur « les Agences de développement régional et les contrats plans état/régions : bilan et perspectives». Tandis que le deuxième atelier a pour thème « la problématique de la gestion domaniale et foncière du Mali : rôles et responsabilités des collectivités territoriales».

Le président du HCC a saisi l’opportunité pour revenir sur des sujets ayant marqué l’actualité nationale et sur des activités menées par son Institution. Entre autres : la montée en puissance des Forces armées maliennes ; la tenue des Assises nationales de la refondation ; la fête du coton à Koutiala ; la présentation au drapeau des 700 recrues du Service national des jeunes (SNJ) ; les questions d’actualité au CNT.

« Je voudrais renouveler notre soutien indéfectible au gouvernement et à l’ensemble des Institutions de notre pays dont la complémentarité harmonieuse est gage de réussite et d’atteinte des objectifs déclinés dans le Programme d’action gouvernementale », a-t-il déclaré.

Mamadou Satigui Diakité a relevé que pendant l’intersession, le HCC, au-delà de ses activités classiques, a participé à plusieurs initiatives entreprises par le gouvernement, les autres institutions de la République ainsi que les partenaires techniques et financiers.

À titre illustratif, le bureau du HCC a accordé, à des personnalités nationales et étrangères, publiques et privées, plusieurs audiences portant sur la vie socio-politique et sécuritaire du pays. S’y ajoutent des actions de plaidoyer et de lobbying en faveur de la paix et de la cohésion sociale dans les communautés et les collectivités.

À travers son président, le HCC a adressé ses remerciements au gouvernement pour  avoir pris des dispositions visant à déguerpir les orpailleurs irréguliers qui détériorent l’environnement des collectivités.

Oumar DIAKITE

SOURCE : ESSOR