Partager

Les 18 juges députés ont voté pour l’unique candidat Abderrahmane Niang, député élu à Ténenkou sous les couleurs du RPM, pour présider la 6ème institution de la République du Mali. C’était le mardi dernier dans la salle Awa Keita de l’Assemblée nationale.

Après les mots introductifs du secrétaire général de l’Assemblée nationale, le doyen des députés juges a été installé pour diriger les travaux de l’élection de leur président. Après vérification des identités des 18 membres de la Haute Cour de justice par l’huissier de justice, Me Sékou Amadou Touré, l’unique candidat, Abderrahmane Niang, a été élu président à l’unanimité.

Après le scrutin, le désormais président de la haute Cour de justice a remercié ses collègues juges pour leur confiance placée en lui. Il a ajouté que la haute Cour de justice n’est pas installée pour un seul dossier mais pour juger les anciens ministres et présidents. «Dans sa tâche, la haute Cour de justice est assistée par la Cour suprême qui réalise tout le travail technique de fond. C’est une lourde responsabilité qui nécessite une remise à niveau.»

Si le président a été élu à l’unanimité, il n’en fut pas de même pour le vice-président, dont le poste a été tiraillé entre l’opposition et la majorité. Trois candidats étaient en lice. Mamadou Habib Diallo du groupe parlementaire Alliance pour le Mali(APM), Ousmane Kouyaté du parti RPM et Alkaidi Mamoudou Touré de la Vigilance Républicaine Démocratique (VRD).

Le candidat du RPM se retirera au profit de celui de l’APM, et le candidat de l’opposition sera mis en minorité. Sur 18 juges députés, 16 ont voté pour Mahamadou Habib Diallo, l’unique candidat, les deux représentants de l’opposition ayant voté bulletin nul.

Les 18 juges, pour clore cette journée historique à plus d’un titre, ont rendu une visite de courtoisie au Président de l’Assemblée nationale qui a promis de tout mettre en œuvre pour faciliter l’installation des membres de la Haute Cour de Justice.

Une institution composée d’Abderhamane Niang, Alhousna Malick Touré, Bakary Diarra et Ousmane Kouyaté du groupe parlementaire RPM, Moussa Coulibaly et Mamadou Habib Diallo de l’APM, Alkaïdi Mamoudou Touré du groupe VRD, Sériba Diarra de l’Adema et Alassane Tangara de Fare-Sadi. Les suppléants sont Abdias Théra, Boubacar Sissoko, Djikiné Cissé, Samuel Cissé du groupe RPM ; Youssouf Maïga, Bokari Sagara (APM) ; Dotian Traoré (VRD), Youssouf Aya (Adema) et Abdoulaye Fofana (Fare-Sadi).

Nouhoum DICKO

24 Avril 2014