Partager

L’Etat malien s’est désengagé de la subvention au gaz butane. Les vendeurs de charbon de bois ainsi que les bûcherons se frottent les mains. L’utilisation du charbon de bois et du bois de feu a de beaux jours devant elle.

Ceux qui empruntent fréquemment les axes routiers inter urbain et les routes menant aux villages avoisinants l’ont sans doute remarqué. Des véhicules de transport de charbon de bois ont multiplié leurs rentrées à Bamako et les points de vente de charbon de bois ne cessent de proliférer. Les achats de charbon de bois dans les marchés, et autres espaces ont considérablement augmenté.

Et le prix du sac du charbon connaît une hausse vertigineuse. Précédemment cédé entre 3000 F et 3500 FCFA, le sac de charbon est vendu à 4 000 F CFA. « Nous n’avons pas le choix. Même si le prix du charbon arrivait à être doublé on sera obligé de l’acheter », s’indigne une ménagère. Et de déplorer la diminution du volume du sac et la hausse de son prix.

Cette hausse du sac du charbon, affirment de nombreux vendeurs a plusieurs explications. « Chaque année en cette période le prix du charbon augmente, dû au fait que les producteurs de charbon s’orientent vers les travaux champêtres ». Pour certains, c’est parce que le nombre de consommateurs du charbon a augmenté et du coup, la demande est forte. Pour d’autres, le désengagement de l’Etat de la subvention du gaz butane explique en grande partie la ruée sur le charbon de bois.

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Budget a décidé de ne plus subventionner le gaz butane à partir du 1er septembre dernier même s’il estime que la mesure est antérieure à sa prise de fonction sans pourtant dire ce qu’il a fait pour éviter la flambée.

Pour les bouteilles de 2, 75 kg, le prix est passé de 1 500 F à 1 605 F et pour celles de 6kg de 2 500 F à 3 500 F soit une augmentation de 1000 F CFA. Le retrait de la subvention du gaz butane par le gouvernement n’ouvre-t-il pas la voie à la déforestation aveugle ? Tout porte à croire qu’elle aura une incidence sur les forêts qui fait l’assaut des bûcherons.

L’utilisation grandissante du charbon de bois inquiète-t-il les associations de protection de l’environnement ? Pour les experts, l’augmentation du charbon de bois, pourrait avoir des conséquences écologiques et environnementales importantes dans les années à venir si elle n’est pas maîtrisée. Contrairement au bois utilisé comme combustible, le charbon de bois est très souvent produit à partir de ressources forestières.

Ainsi, affirment les experts, l’utilisation de la biomasse forestière pour la production de charbon « pourrait encore représenter une menace pour les ressources futures au niveau local, en particulier dans certaines situations caractérisées par une forte demande » (par exemple à la périphérie de grands centres urbains pauvres en ressources) et par l’absence de pratiques de gestion et de réglementations forestières appropriées.

Amadou Sidibé

20 Septembre 2012