Partager


Harmoniser les enquêtes, les techniques d’analyses de collecte des données se rapportant aux armes légères, c’est l’objectif d’un atelier sous régional qui réunit depuis hier dans la capitale malienne les experts de la CEDEAO à l’hôtel Salam.

Les consultants sur les armes légères de petit et moyen calibre (ALPC), les présidents des commissions nationales de lutte contre la prolifération des armes légères, les chargés de projet ALPC du PNUD …etc. sont réunis depuis hier lundi 7 mai à l’hôtel Salam pour un atelier sous régional de quatre jours sur l’harmonisation de la méthodologie d’enquête sur les armes légères.

Cet atelier premier du genre dans l’espace CEDEAO est organisé conjointement par l’ECOSAP et le programme des Nations Unies pour le développement. Il s’agira pour les participants à ce séminaire venus des pays de la CEDEAO d’adopter une approche méthodologique commune, d’harmoniser leurs points de vue pour la conduite d’enquêtes générales sur les armes légères et de petits calibres.

Le secrétaire général du ministère des affaires étrangères dans son discours d’ouverture a souligné que l’harmonisation sur la méthodologie d’enquête sur les armes légères constitue un gage de succès du processus de lutte contre la prolifération des armes légères.

Même si la lutte contre cette prolifération est laborieuse, le secrétaire général du ministères des affaires étrangères a reconnu qu’il y a trois raisons d’espérer : celle de la volonté politique et l’engagement des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO à consolider les acquis du moratoire sur l’importation, l’exportation et la fabrication des armes légères et de son code de conduite.

Et la deuxième raison c’est l’adoption de la convention de la CEDEAO sur les ALPC et leurs munitions. La dernière raison d’espérer c’est l’adoption par les Etats membres de la CEDEAO d’un plan d’action régional harmonisé de mise en œuvre du contrôle des ALPC pour 2007 qui constitue une étape importante du processus visant à collecter les données nécessaires au développement des stratégies nationales et des plans d’action pour le contrôle des armes légères et de petit calibre.

Kassoum THERA

08 mai 2007.