Partager


La sélection sénégalaise a réalisé un parcours sans faute, totalisant 4 victoires en autant de confrontations. Le suspense fut total lundi au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta pour cette finale de la 8è édition du Challenge trophée. Jusqu’au coup de sifflet final de la partie, personne ne pouvait dire qui de la Guinée ou du Sénégal allait être sacré champion de la Zone II car tout pouvait basculer à tout moment entre les deux équipes qui se tenaient dans un mouchoir de poche et qui répliquaient chacune du tac au tac.

jpg_f-7.jpgÀ une minute de la fin du match, la Guinée menait 23-22 au tableau d’affichage et avait l’avantage de posséder le ballon.

Mais sur la contre attaque guinéenne, le capitaine Abdoul Racine Camara se mélange les pédales et perd le cuir qui échoit dans les mains de Lamine Sy pour l’égalisation du Sénégal (23-23). Sur le dégagement, la Guinée reprend à nouveau l’avantage grâce à Alassane Bangoura qui réalise un festival au coeur de la défense sénégalaise avant de fusiller Mame Libasse Sambou (24-23).

On pensait alors que la messe était dite pour les Sénégalais mais c’était compter sans la détermination des joueurs de Pape Mohamed Sarr qui profitent d’une énième perte de balle du capitaine guinéen pour égaliser à 24-24.


À 24 secondes de la fin du match
, alors que la salle du Pavillon des sports scandait en choeur Guinée, Guinée, Guinée et que la victoire semblait promise aux Guinéens, l’ailier sénégalais, Mamadou Thioye chipe le ballon à son vis-à-vis et s’en va battre tranquillement le keeper Alassane Bangoura (25-24).

Un vrai coup de poignard dans le dos des joueurs guinéens qui s’écroulent sur le plancher au coup de sifflet final, pleurant à chaudes larmes. Dans le camp sénégalais, c’est le délire : tous les joueurs se ruent sur l’entraîneur Pape Mohamed Sarr pour le porter en triomphe. Quelques minutes plus tard, les supporters sénégalais rejoignent les joueurs sur le plancher pour chanter et esquisser des pas de danse.

Jamais ils n’avaient imaginé que le capitaine Éric Sagna et ses coéquipiers pouvaient renverser la situation face à cette équipe guinéenne qui avait dominé la première mi-temps 12-11, avant de prendre le large au retour des vestiaires en totalisant 7 points d’avance sur son adversaire.

C’est dire que les Guinéens ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour avoir oublié qu’un match de handball dure 60 minutes et qu’on ne doit jamais sous-estimé un adversaire aussi faible soit-il. Certes, la blessure du meneur Alassane Bangoura qui n’a joué que quelques poignées de secondes, a beaucoup pesé du côté guinéen.

Mais plus que ce mauvais coup du sort c’est surtout l’excès de confiance et les défaillances individuelles de certains joueurs notamment le capitaine Alassane Bangoura qui ont coûté la victoire à la sélection guinéenne. Le Sily junior a donc appris à ses dépens qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu surtout quand on a affaire à un adversaire comme le Sénégal qui n’a concédé aucune défaite lors des matches de poule.

Pour se hisser en finale, la sélection sénégalaise a réalisé un parcours sans faute, totalisant trois victoires en autant de rencontres dont ce succès en demi-finale contre le Mali battu 26-23.

Comme le Sénégal, la Guinée a également terminé en tête de sa poule, mais le Sily junior a été battu 26-16 par les nôtres lors de la deuxième journée de la compétition. Guinéens et Maliens ont terminé la phase de poule à égalité de points (6), mais avec une différence de buts supérieure pour le Sily junior.


Dans la poule B
qui était composée de trois pays, le Sénégal n’a laissé aucune chance à ses deux adversaires, la Gambie et la Mauritanie sèchement battues 29-16 et 41-23.
Les juniors maliens se sont consolés en remportant la médaille de bronze face à la Gambie dominée 34-26 lors du match de classement.

En outre, notre pays a enlevé les trophées de meilleur gardien et de meilleur arbitre décernés, respectivement à Bakary Kouyaté et au duo Batio Touré-Jean Pierre Dakouo qui a dirigé la finale. Le trophée de meilleur joueur du tournoi est revenu à l’ailier sénégalais, Mamadou Thioye, celui-là même qui a inscrit le but de la victoire contre la Guinée.

Soulignons que la finale était présidée par Ould Saleck conseiller technique au ministère de la Jeunesse et des Sports en présence du président de la Zone II, le Guinéen Moussa Kabassan Keïta, du président de la Fédération malienne de handball, le colonel Zoumana Kouyaté et de Racine Thiam, représentant d’Orange-Mali le sponsor officiel de cette 8è édition du Challenge trophée.

S. B. TOUNKARA

Tous les résultats

Premier tour

Mali-Cap Vert : 30-31

Cap Vert-Sierra Leone : 33-17

Guinée-Sierra Leone : 45-11

Mali-Guinée : 26-16

Cap Vert-Guinée : 15-39

Mali-Sierra Leone : 38-13

Sénégal-Mauritanie : 41-23

Sénégal-Gambie : 29-16

Gambie-Mauritanie : 39-26


Demi-finales

Guinée-Gambie : 36-26

Sénégal-Mali : 26-23

Match de classement

Mali-Gambie : 34-26


Finale

Sénégal-Guinée : 25-24


Essor du 08 Avril