Partager

Au total, sept pays participent à la compétition dont le coup d’envoi sera donné aujourd’hui : le Mali, le Sénégal, la Mauritanie, la Sierra Leone, la Gambie, la Guinée et le Cap Vert

jpg_27402.jpgLe coup d’envoi de la 8è édition du Challenge trophée sera donné cet après-midi au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta. Exceptée la Guinée Bissau qui a déclaré forfait, tous les autres pays de la Zone II du Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA) ont confirmé leur participation à la compétition qui regroupe les sélections nationales juniors également appelées les moins de 20 ans.

C’est la deuxième fois que notre pays abrite le Challenge trophée après celui de 2005. Les sept équipes participantes que sont le Mali, le Sénégal, le Cap Vert, la Guinée, la Mauritanie, la Gambie et la Sierra Leone ont été reparties en deux poules de quatre et trois.

La poule A est composée du Mali, du Cap Vert, de la Sierra Leone et de la Guinée, tandis que le Sénégal, la Mauritanie et la Gambie s’affrontent dans le groupe B. Les équipes se rencontrent en aller simple et les deux premiers se qualifient pour les demi-finales. Parallèlement à la compétition, la Fédération internationale de Handball (IAH) organise deux sessions de formation destinées aux entraîneurs et aux arbitres des pays participants.

« En 2005, notre pays a été éliminé dès le tour initial. Cette année, notre objectif est d’atteindre au moins les demi-finales à défaut du trophée. Sans minimiser la valeur des autres pays, je pense que le coup est jouable et que nous avons de bonnes chances de remporter le tournoi », affirme le vice-président de la Fédération malienne de handball (FMH), Modibo Traoré. La sélection nationale est composée des joueurs de l’USFAS et des 6 centres de formation qui ont été créés dans le cadre du plan de développement du handball lancé en 2008 par la fédération.

« Il y a 5 centres à Bamako et 1 à Kati. Depuis deux mois, la sélection nationale s’entraîne régulièrement sous la conduite de l’entraîneur national, Amadou Maïga qui est assisté par un technicien cubain », indique Modibo Traoré qui avoue que l’échec de 2005 reste encore en travers la gorge de la fédération, avant d’ajouter que tout a été mis en oeuvre cette année pour que la sélection junior aille le plus loin possible.
« Dans notre programme de préparation, il était prévu deux matches amicaux contre le Burkina Faso.

Malheureusement, ces rencontres ont été annulées, faute de moyens tout comme d’ailleurs la participation de l’équipe au tournoi CENSAD », regrette le responsable fédéral.

Mais malgré tout, Modibo Traoré reste optimiste et estime que les joueurs du coach Amadou Maïga « ont de fortes chances de remporter le trophée« .

« Après l’annulation du voyage de Niamey pour le tournoi CENSAD, l’équipe est restée en regroupement au stade Modibo Keïta et a poursuivi sa préparation de façon normale. C’est dire que les joueurs sont ensemble depuis pratiquement deux mois et qu’il n y a pas eu d’interruption dans la préparation du groupe », souligne le vice-président de la fédération visiblement confiant pour la suite des événements.

Le match inaugural qui se dispute ce matin à 9h, mettra aux prises le Sénégal et la Gambie, mais c’est seulement dans l’après-midi à 14h qu’aura lieu la cérémonie d’ouverture de la compétition.

Une cérémonie placée sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang et qui sera suivie directement de l’entrée en lice des joueurs d’Amadou Maïga qui affrontent le Cap Vert à 15h 30. À 17h 30, la Sierra Leone s’expliquera avec la Guinée, tandis que le programme de demain prévoit trois rencontres : Mauritanie-Sénégal (9h), Guinée-Mali (14h 30) et Cap Vert-Sierra Leone (16h 30).

Lors de la dernière journée des matches de poule prévue vendredi la sélection nationale affrontera la Sierra Leone (9h), tandis que le Cap Vert et la Gambie s’expliquent, respectivement avec la Guinée et la Mauritanie. Les deux demi-finales se disputent dimanche et 24h plus tard c’est-à-dire lundi, ce sera le bouquet final de cette 8è édition du Challenge trophée, toujours au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta.


S. B. TOUNKARA

Essor du 01 Avril 2009