Partager

Le Premier ministre éthiopien par intérim Hailemariam Desalegn a été élu samedi président de l’EPRDF, la coalition au pouvoir en Éthiopie, succédant à l’ex-Premier ministre Meles Zenawi, décédé en août, auquel il devrait également succéder à la tête de l’exécutif en octobre. L’actuel ministre de l’Education, Demeke Mekonnen, a été élu vice-président, poste précédemment occupé par M. Hailemariam. Meles Zenawi, incarnation à lui seul du pouvoir en Ethiopie durant 21 ans, cumulait le poste de président de la coalition avec celui de Premier ministre – chef du pouvoir exécutif en Ethiopie – mais les observateurs se demandaient si cette pratique serait maintenue. La Constitution est muette sur le sujet et les analystes n’excluaient pas de possibles tensions et divisions au sein de l’EPRDF, alors qu’aucun mécanisme institutionnel n’était prévu pour assurer la transition du pouvoir en Éthiopie. Aucun détail n’a filtré sur la réunion des organes directeur de l’EPRDF, ouverte vendredi et tenue à huis clos. Aucun des deux nouveaux dirigeants n’appartient à la communauté tigréenne, dont était issu M. Meles et alors que le tout-puissant TPLF, parti de M. Meles, est considéré comme la colonne vertébrale de l’EPRDF. AFP.