Partager

C’est un accueil chaleureux, soutenu par un appel dénommé Appel de Kita, qui a été réservé lundi par la Capitale de l’arachide à Mme Haïdara Aïssata Cissé dite Chato, candidate de l’alliance qui porte son nom à la présidentielle de 28 juillet 2013.

Le lundi 24 juin 2013 à 9 h 48 environ, la candidate de l’Alliance Chato Mali-2013 et la forte délégation qui l’accompagnait ont été accueillies au péage de Kita.

« Je suis venue répondre à l’invitation de la coordination PDES de Kita qui a décidé de soutenir ma candidature. Avec elle l’Association Kita d’abord, l’ONG Cafo qui est dans mon alliance et d’autres associations qui ont décidé de se retrouver et de soutenir ma candidature », a expliqué la candidate.

Après le Carrefour des jeunes, où elle a rencontré les autorités administratives et les démembrements acquis à sa cause, Mme Haïdara Aïssata Cissé dite Chato et sa délégation ont rendu visite à la famille feu Demba Sissoko, ex-cheminot à la Gare pour des condoléances et à la famille Tounkara. Avant la délégation était avec les notables au Centre culturel et d’écoute.

Là, la candidate de l’Alliance Chato Mali-2013 était très émue à la lecture de l’Appel dit de Kita, un engagement des élus nationaux et communaux, militants, dirigeants et sympathisants du PDES, membres actifs des associations de femmes et de jeunes, animateurs des organisations de la société civile, citoyens et patriotes maliens, pour appuyer avec détermination et force les efforts de la candidate.

« Nous prenons l’engagement de soutenir la candidature de Mme Haïdara Aïssata Cissé dite Chato à la magistrature suprême de notre pays pour assurer le triomphe des valeurs cardinales de notre société qu’elle défend, pour garder en exemple le patriotisme qui caractérise son combat pour l’unité nationale, pour le développement intégral du Mali », assurent les rédacteurs de l’Appel.

Les signataires ont lancé un vibrant appel patriotique à tous les citoyens maliens : « Qu’ils soient du PDES ou non, qu’ils soient jeunes ou vieux, femmes ou hommes, Blancs ou Noirs ; Du Nord ou du Sud, de l’Est ou de l’Ouest qu’ils se joignent à nous en vu de bâtir avec Mme Haïdara ce Mali dont nous rêvons tous : un Mali qui gagne ».

Chato partout où elle a passée, a eu une oreille attentive sur les préoccupations des femmes et des jeunes. Elle a livré un message fort et clair aux femmes et aux jeunes. Haïdara Aïssata Cissé avait fait savoir lors de son investiture que son Alliance est en train d’élaborer le programme dans lequel les femmes et les jeunes seront au centre. « L’objectif de ma candidature est d’essayer de gérer les inégalités. C’est vrai que ma candidature est portée par les femmes et les jeunes ».

Une candidate libre

« La mobilisation a dépassé mes attentes. Parce que parmi ceux qui m’ont appelée pour me soutenir il n’y avait pas que des militants PDES ou des militants d’associations ou d’ONG. Il y avait aussi des militants de partis politiques. Donc je m’engage pour les femmes qui n’ont pas de terre pour cultiver et pour des jeunes qui ont un diplôme à compétence égale », a-t-elle dit.

L’appel de la députée de Bourem pour une mobilisation à la présidentielle de juillet a marqué les esprits dans la Capitale de l’arachide. « Je suis la candidate de la situation. Le Mali a vécu une situation politique difficile très grave et je pense que si on est arrivé là, c’est parce quelque part, les partis politiques n’ont pas joué leur rôle. Quelque part les hommes politiques n’ont pas joué leur rôle. Je suis une candidate indépendante, donc une candidate capable de parler des problèmes. A partir du moment où ma candidature n’est pas portée par un parti politique, je pense que je suis mieux placée pour parler des problèmes. Donc j’ai ma liberté, j’ai ma conviction de développer le Mali pour qu’il soit fort. Ce n’est pas mon slogan mais le slogan de l’Alliance Chato pour un Mali fort », a-t-elle avoué.

La visite de Chato a été appréciée par ses hôtes comme le secrétaire général du parti PDES, Gaoussou Sidibé, la présidente du mouvement « Kita d’abord », Mme Pléa Oumou Diakité, de la présidente de la Cafo de Kita, Mme Macalou Aïssata Sacko, du maire de Kouroukoto, cercle de Kéniéba Balla Dansoko ainsi que la délégation de Kéniéba.

« Au nom de l’ensemble des militants et associations présentes nous vous souhaitons la bienvenue. Nous sommes ici et ailleurs pour vous. Nous mettrons le paquet et mobilisérons les électeurs au retrait de la carte Nina pour un vote Chato », ont-ils laissé entendre lors du meeting au Carrefour des jeunes.

Ils ont promis un vote massif en faveur de Chato le 28 juillet 2013.

Boubacar Diakité Sarr

(envoyé spécial)

Les Échos du 26 Juin 2013