Partager

Le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le colonel Mamady Doumbouya, a nommé quatre nouveaux ministres dont celui des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de l’Intégration africaine et des Guinéens de l’étranger, Morissanda Kouyaté.

Le nouveau chef de la diplomatie guinéenne était auparavant le directeur exécutif du Comité inter-africain sur les pratiques traditionnelles. Médecin de formation, il a reçu en 2020 le Prix Nelson Mandela de l’ONU pour son engagement contre les mutilations génitales féminines.

Selon un décret lu lundi soir à la télévision publique, Julien Youmbouno a été nommé ministre du Travail et de la fonction publique. Mamadou Pathé Diallo devient ministre de la Santé et de l’Hygiène publique et Charlotte Daffé, ministre de la Pêche et de l’Economie maritime.

Ces nominations portent à sept le nombre de ministères pourvus, après le choix de trois militaires comme ministre délégué chargé de la Défense nationale, ministre délégué à la Sécurité et à la Protection civile et ministre de l’Environnement et du Développement durable.

Le colonel Doumbouya a renversé le 5 septembre l’ancien président Alpha Condé et a ensuite prêté serment comme président pour une période de transition d’une durée indéterminée.

Il a nommé le 6 octobre un Premier ministre de transition en la personne de Mohamed Béavogui, un vétéran du développement. Depuis, les nominations sont annoncées au compte-gouttes.

Source: AFP