Partager

Devant la montée en flèche des prix des denrées de première nécessité, le Groupement des consommateurs du Mali (GCM) a battu hier le pavé.

Préoccupé par la hausse vertigineuse des prix des denrées de premières nécessités, le GCM a organisé jeudi une marche de protestation, qui est partie de la Bourse du travail pour aboutir au siège au ministère de l’Industrie et du Commerce.

Dans une déclaration remise aux autorités du ministère du Commerce, les marcheurs exigent une intervention diligente des plus hautes autorités dans la recherche d’une solution acceptable aux coûts élevés du kg de la viande (passé de 1300 F CFA à 1500 F CFA), des factures d’eau et d’électricité, des produits pharmaceutiques et surtout du sac de 50 kg de riz, qui est passé de 11 000 F CFA en 2004 à 15 000 F CFA en 2006.

Les 50 kg de sucre, dans le même temps ont évolué de 11 000 F CFA en 2003 à 21 000 F CFA en 2006. La baguette de pain, faut-il le rappeler, est récemment passée de 225 à 250 F CFA.

Le Groupement, selon son président Bakary Sangaré, tout en s’inquiétant de la montée des prix, réclame une réaction énergique du gouvernement pour que le prix des denrées soit à la portée des Maliens.

A. S.

22 décembre 2006.