Partager

Des dizaines de milliers de personnes manifestaient mercredi en Afrique du Sud pour protester contre un projet de péages routiers et le recours au travail par intérim, à l’appel du Cosatu, la puissante confédération syndicale pourtant alliée de l’ANC au gouvernement. Le secrétaire général du Cosatu, Zwenlinzima Vavi, a menacé de bloquer les autoroutes du cœur économique du pays fin mars si le gouvernement ne renonçait pas à son projet de péage. Les péages, dont l’arrivée est annoncée pour le 30 avril, doivent permettre de rembourser un emprunt de 20 milliards de rands (2 milliards d’euros) contracté par l’agence des routes nationales pour élargir les routes de la région. Interrogés dans la foule, des manifestants ont aussi exprimé un mécontentement plus général contre le gouvernement. A Johannesburg, les manifestants, auxquels le président de la Ligue de jeunesse de l’ANC fraîchement exclu du parti, Julius Malema, est venu se mêler, ont ensuite déposé un mémorandum auprès du gouvernement provincial et de son département des transports. AFP.