Partager

Les comités syndicaux du Centre hospitalier Gabriel Touré composés du syndicat national de la santé et de l’action sociale (SNS-AS), du syndicat pour le renouveau de l’action socio-sanitaire (Synaress) et du syndicat national des cadres médicaux (Synacam) menacent de déclencher une grève de 48 h à compter du jeudi 27 au vendredi 28 janvier prochain.

A travers cet arrêt de travail, les syndicalistes comptent dénoncer leurs conditions de travail difficiles au CHU Gabriel Touré. A ces conditions de travail s’ajoutent les multiples pannes des équipements médicaux. De même que le manque de personnel qualifié à tous les niveaux et les ponctions faites au niveau des services d’urgence et de réanimation. S’y ajoute le manquechronique de réactifs au niveau du laboratoire et la rupture de stock permanente au niveau de la pharmacie hospitalière.

Du jeudi 27 au vendredi 28 janvier, le personnel médical du CHU Gabriel Touré menace d’abandonner les blouses.

Avant cette date, le personnel exige entre autres, l’amélioration des conditions de travail en rendant fonctionnels les équipements en panne, notamment le scanner, en équipant les blocs à froid, le recrutement du personnel qualifié, l’approvisionnement correct de la pharmacie hospitalière et du laboratoire et le respect des engagements pris par la direction de l’hôpital, à savoir, le paiement des ristournes à terme échu et des primes de gardes, le versement sans délai des cotisations au compte du fonds social et de la mutuelle des travailleurs.

Il met l’accent aussi sur le paiement régulier et à temps du salaire des contractuels.

Ramata Tembely

14 Janvier 2011.