Partager

Depuis le 25 septembre dernier, le Syndicat des professeurs contractuels de l’enseignement secondaire était entré en grève pour non satisfaction de leurs revendications.

Finalement, au grand soulagement de tous, grâce à une médiation entamée par une délégation de la société civile mandatée par la commission de suivi et d’évaluation de l’Accord de partenariat pour une école apaisée et performante, le syndicat des professeurs contractuels de l’enseignement secondaire et le ministère de la Fonction publique, de la Reforme de l’État et des Relations avec les Institutions ont trouvé un accord sur les doléances des grévistes.

Cette délégation était composée de membres de l’Association malienne pour l’unité et le congrès de l’islam (AMUPI), de l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH), de la Coordination des associations et organisations féminines (CAFO), de l’Église protestante et d’anciens militants et sympathisants de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali (AMS-UNEEM).

Les quatre points de revendication des contractuels du secondaire ont tous été satisfaits durant la médiation.

La première doléance avait trait au paiement avec rappel des primes de hiérarchisation sur le salaire du mois de novembre prochain.

La seconde doléance est relative à l’organisation du contrôle pédagogique des ayants fait fonction dès les premières semaines de la reprise des cours.

La troisième doléance a trait à la production incessante des bulletins de paie pour les contractuels géré par le décret 0435 – c’est à dire les contractuels des collectivités locales- par une commission qui est déjà à pied d’oeuvre.

Quant à la dernière doléance, elle concerne l’application des décisions d’avancement en instance signées depuis le 26 septembre dernier.

Tiémoko Dao, secrétaire général du bureau national du Syndicat des professeurs contractuels de l’Enseignement secondaire, a affiché sa satisfaction face au protocole d’accord signé à la suite de la médiation de la société civile et « c’est pourquoi nous avons mis fin à notre mouvement de grève. Le plus important reste l’application de cet accord », a -t-il ajouté.

Mr Dao s’est réjoui du paiement de la première tranche des primes d’alignement de salaire dès le mois de novembre prochain. Cependant, a -t-il estimé, la question de l’alignement des salaires ne sera résolue qu’avec le paiement des primes de la deuxième tranche prévu en 2007.

Ainsi, appel a été lancé par Mr Dao à l’endroit de tous ses collègues à reprendre le chemin de l’école ce matin.

26 octobre 2006.