Partager

Financée par le Guide de la Révolution Libyenne, la Grande Mosquée de Ségou est en chantier depuis quelques mois. Il était prévu qu’elle aurait une capacité de 3 500 places initialement, mais ce plan a fait l’objet de modifications à la surprise générale. Qui en est l’auteur ? Les autorités sont-elles informées de cela ?

Les travaux de la construction de cette mosquée ont commencé il y a quelque temps, mais récemment, le plan initial a subi une modification substantielle. Selon les prévisions, elle devait accueillir plus de 3 500 fidèles, mais avec le plan nouveau, elle ne pourra contenir que 1 500 environs.

Ce qui est contraire à l’esprit du projet. Les responsables du Haut Conseil Islamique ont été indignés d’apprendre la nouvelle, notamment celui de Ségou. La réduction est un constat fait par les représentants de l’IMAMAT, de l’AMUPI.

Il est intervenu sans que l’ingénieur chargé de suivre les travaux n’en soit informé. Les responsables des associations religieuses, notamment l’AMUPI, l’IMAMAT, le Haut Conseil Islamique sont surpris et s’indignent de cette situation.

Les plus hautes autorités du pays seront-elles indifférentes à cette situation scandaleuse?

Mamadi TOUNKARA

03 octobre 2007.