Partager

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotique (M5-RFP) prévoit un grand rassemblement, le vendredi 4 juin 2021, à 14 heures sur le boulevard de l’indépendance de Bamako pour, d’une part célébrer la date anniversaire de la première grande sortie du Mouvement et apporter son appui au processus de « Rectification de la Transition » en cours, et d’autre part marquer sa volonté de maintenir sa force de veille, de proposition et d’action citoyennes de la Transition et au-delà pour s’assurer de la poursuite du processus de changement de système et du raffermissement des bases du Nouveau Mali refondé. Et l’imam Mahmoud Dicko promet de prendre part à ce grand rassemblement. Il a donné l’information le 31 mai 2021 lors d’une audience qu’il a accordé à la délégation du M5-RFP conduite par Jeamille Bittar. « J’invite les Maliens à se rassembler le vendredi 4 juin 2021 sur le boulevard de l’indépendance après la prière du vendredi. Et s’il plait à Dieu je serai sur le lieu du rassemblement », a déclaré l’imam Dicko au cours de cette rencontre.

Le lundi 31mai 2021, la délégation du M5-RFP, avec à sa tête, Jeamille Bittar, s’est rendue chez l’Imam Mahmoud Dicko. Par la voix de Jeamille Bittar, le M5-RFP souhaiterait que l’Imam Dicko prenne part à la célébration de sa première année d’existence, le vendredi 04 juin 2021 sur le boulevard de l’indépendance de Bamako. « Si le M5-RFP existe aujourd’hui, c’est grâce à vous. Il vous appartient aujourd’hui et demain. C’est impossible de ne pas évoquer votre nom ; tout le monde en est témoin, tant sur le plan national qu’international», a dit Jeamille Bittar à l’endroit de l’imam Dicko. Il se sent reconnaissant à l’égard de Mahmoud, car c’est grâce à ce dernier qu’il fait partie de ce mouvement qui n’a d’autre but que de s’unir pour la stabilité au Mali. Ainsi, le remercie-t-il pour tout ce qu’il lui a prodigué comme conseils. Compte tenu de la situation actuelle que traverse notre pays, Jeamille Bittar se sent dans l’obligation d’en parler avec l’Imam DickoSelon Jeamille Bittar, « l’Imam Mahmoud Dicko est une encyclopédie, car avec lui on apprend toujours de nouvelles choses ».

Pour sa part, l’imam Dicko a affirmé avoir été honoré de la visite de la délégation du M5-RFP conduite par Jeamille Bittar, membre du Mouvement. L’Imam  Mahmoud Dicko qui a été une figure emblématique de ce mouvement, promet d’honorer de sa présence à cette manifestation. « J’invite les Maliens à se rassembler le vendredi 4 juin 2021 sur le boulevard de l’indépendance après la prière du vendredi. Et s’il plaît à Dieu, je serai sur le lieu du rassemblement », a déclaré l’imam Mahmoud Dicko au cours de cette rencontre. Selon l’imam Dicko, il n’ ya aucun différend entre lui et le M5-RFP. «  Jeune Afrique est venu chez moi pour me poser des questions.  J’ai seulement  voulu m’écarter des questions politiques pour retourner dans la mosquée. Je suis un homme de foi, et mes sincères excuses à tout le monde.  Personne ne m’a offensé. Les gens interprètent mal », a expliqué l’Imam Dicko. Pour l’Imam, il est temps que les Maliens mettent de côté leurs différends  pour bien traverser cette étape.  « L’extrême dans toute chose n’est pas bon et ensemble, nous pouvons relever le défis. Beaucoup de choses sont passées et qui sont regrettables. En effet ce n’est pas le moment pour les détails, il est temps d’aller vers l’essentiel, c’est-à-dire comment sauver notre nation qui est menacée », a-t-il expliqué. Le Mali a traversé des situations très difficiles à cause des Coups d’Etat dernièrement, mais il faut continuer d’aller de l’avant. « J’ai compris pourquoi notre pays se trouve dans cette situation, et nous devrons en tirer des leçons pour éviter d’autres erreurs. Les choses pourront prendre du temps. Avec l’aide de Dieu tout ira mieux un jour. Il faut beaucoup d’endurance et de patience. Je crois en ce pays », a expliqué l’Imam Dicko. L’échange s’est terminé par des demandes de pardon ainsi que des bénédictions pour la stabilité au Mali. «  Les Maliens doivent se donner la main se pardonner et avancer ensemble dans la paix et la cohésion. Merci beaucoup pour votre considération à mon égard, qu’Allah nous montre vendredi. Je crois en ce pays », Conclut-il.

Aïssé Tounkara, stagiaire

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain