Partager

Soixante douze heures après sa nomination, le premier ministre, Oumar Tatam Ly, a fini de former son gouvernement. La liste, arrêté à trente quatre membres, est un savant mélange de technocrates et de personnalités politiques.

Nommé le jeudi 5 septembre, le premier chef du gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta, après une passation de service avec Django Cissoko, avait entamé les consultations le même jour pour la formation de son gouvernement. Ce dimanche, la liste a été révélé. Elle comprend 34 membres parmi lesquels figurent 7 ministres du gouvernement de transition (le Ministre de l’administration territoriale, Général Moussa Sinko Coulibaly, le Ministres des domaines de l’Etat et des affaires foncières, Monsieur Tiéman Hubert Coulibaly, le Ministre du commerce, Monsieur Abdel Karim Konaté, le Ministre de la fonction publique, Monsieur Bocar Moussa Diarra, le Ministre de l’environnement et de l’assainissement, Monsieur Ousmane Ag Rhissa, le Ministre de l’équipement et des transports, Colonel Abdoulaye Koumaré et le Ministre de la culture, Monsieur Bruno Maïga).

Le programme d’IBK laisse une place de choix à la réconciliation nationale. Ainsi, le président du Collectif des ressortissants du nord (Coren), Malick Alhousseini, prendla tête d’un ministère délégué, chargé de la décentralisation, une reforme inachevée de la démocratie malienne. En marge de ce volet de décentralisation, un ministère spécifique a été dédié à la réconciliation et au développement des régions du nord. Et il est occupé par une personnalité très proche du chef de l’Etat. Il s’agit de l’ancien diplomate Cheick Oumar Diarra. Par ailleurs, le stratégique ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale est dirigé par un Arabe natif de Tombouctou, Zahaby Ould Sidy Mohamed.

Le Maire de la commune IV du district de Bamako, Moussa Mara, est le seul candidat malheureux des 22 qui avaient ralliés IBK au second tour de l’élection présidentielle. Il est ministre de l’urbanisme et de la politique de la ville. Quatre femmes sièges au gouvernement dont les stratégiques ministères de l’économie et des finances et de l’éducation nationale.

Deux avocats y figurent : Mohamed Aly Bathily, à la justice a dirigé un collectif de soutien à IBK pendant la campagne électorale, et Mamadou Gaoussou Diarra, au Ministère de la jeunesse et des sports. Dans le domaine public, celui-ci s’est illustré dans le mouvement « touche pas à ma constitution» qui s’est opposé à la reforme constitutionnelle du président Amadou Toumani Touré en 2011.

Soumeylou Boubèye Maïga est de retour au ministère de la Défense et des Anciens combattants après avoir passé un bon moment sous le région du président Alpha Oumar Konaré. Ce transfuge de l’Adéma-PASJ, au même titre que le Pr Moustaph Dicko qui s’occupe de l’enseignement supérieur, est l’un des hommes clés d’IBK.

Ces deux ministres partagent également avec le ministre du commerce, Abdel Karim Konaté (également de l’Adéma-PASJ) la proximité du président de la République par intérim, le Pr. Dioncounda Traoré. Le Rassemblement pour le Mali (RPM), parti fondé par Ibrahim Boubacar Keïta en 2001 après son départ de l’Adéma, n’est pas en reste. Il compte au moins huit ténors dans le nouveau gouvernement : Bocary Téréta, Ousmane Ag Rhissa, Madame Sangaré Oumou Bah, Madame Togola Jaquéline Togola, Cheickna Seïdy Hamady Diawara, Bruno Maïga, Dr Boubou Cissé, Dr Abdrahamane Sylla.

Seydou Coulibaly

© AFRIBONE – Le 8 Septembre 2013

– ——————– ——————————

Décret N°2013- 721/PRM du 8 septembre 2013 portant nomination des membres du gouvernement

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,

Vu la Constitution ;

Vu le Décret N°2013-720/P-RM du 05 septembre 2013 portant nomination du Premier ministre ;

Sur proposition du Premier ministre,

DECRETE :

Article 1er : Sont nommés membres du Gouvernement en qualité de :

1. Ministre de la Justice, Garde des Sceaux

M. Mohamed Ali BATHILY

2. Ministre de la Défense et des Anciens Combattants

M. Soumeylou Boubèye MAIGA

3. Ministre de la Réconciliation Nationale et du Développement des Régions du Nord

M. Cheick Oumar DIARRAH

4. Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale

M. Zahabi Ould Sidi MOHAMED

5. Ministre de l’Economie et des Finances

Mme BOUARE Fily SISSOKO

6. Ministre de la Sécurité

Colonel Sada SAMAKE

7. Ministre du Développement Rural

Dr Bokary TERETA

8. Ministre de l’Administration Territoriale

Général Moussa Sinko COULIBALY

9. Ministre du Plan et de la Prospective

M. Cheikna Seydi Ahamadi DIAWARA

10. Ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières

M. Tiéman Hubert COULIBALY

11. Ministre du Commerce

M. Abdel Karim KONATE

12. Ministre de la Fonction Publique

M. Bocar Moussa DIARRA

13. Ministre de l’Environnement et de l’Assainissement

M. Ousmane Ag RHISSA

14. Ministre de l’Equipement et des Transports

Colonel Abdoulaye KOUMARE

15. Ministre du Travail et des Affaires Sociales et Humanitaires

M. Hamadoun KONATE

16. Ministre du Logement

M. Mohamed DIARRA

17. Ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville

M. Moussa MARA

18. Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant

Mme SANGARE Oumou BA

19. Ministre de l’Education Nationale

Mme TOGOLA Jacqueline Nana

20. Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

M. Moustapha DICKO

21. Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique

M. Ousmane KONE

22. Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique

M. Mamadou Frankaly KEITA

23. Ministre de la Culture

M. Bruno MAIGA

24. Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

M. Mahamane BABY

25. Ministre de l’Artisanat et du Tourisme

Mme BERTHE Aissata BENGALY

26. Ministre de l’Industrie et des Mines

Dr Boubou CISSE

27. Ministre des Maliens de l’Extérieur

Dr Abdramane SYLLA

28. Ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies de l’Information

M. Jean Marie SANGARE

29. Ministre de la Jeunesse et des Sports

Me Mamadou Gaoussou DIARRA

30. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration Territoriale chargé de la Décentralisation

M. Malick ALHOUSSEINI

31. Ministre délégué auprès du Ministre du Développement Rural, chargé de l’Elevage, de la Pêche et de la Sécurité alimentaire

M. Nango DEMBELE

32. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration territoriale, chargé des Affaires Religieuses et du Culte

M. Tierno Amadou Omar Hass DIALLO

33. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget

M. Madani TOURE

34. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé de la Promotion des Investissements et de l’Initiative Privée

M. Moustapha Ben BARKA

Article 2 : Le présent décret sera enregistré et publié au Journal officiel.

Bamako, le 08 septembre 2013

Le Président de la République,

Ibrahim Boubacar KEITA
Le Premier ministre,

Oumar Tatam LY