Partager

Fortement attendue, la composition du gouvernement Mara est finalement tombée le vendredi dernier. C’est une équipe forte de 31 membres, contre 34 pour la sortante. Aussi retiendra t-on que 10 détenteurs de portefeuilles dans l’équipe Tatam Ly ont été, pour ce qui concerne l’équipe Mara, débarqués.

Il s’agit de :

– Cheick Oumar Diarrah de la Réconciliation Nationale et du Développement des Régions du Nord, désormais scindé en département de la Réconciliation Nationale piloté par l’ex-Ministre des Affaires Étrangères Zahabi Ould Sidi Mohamed et en celui de la Réconstruction du Nord rattaché au département de la Solidarité et l’Action Humanitaire, dont le tenant est Hamadoun Konaté;

– Moussa Sinko Coulibaly, dont le département perd l’appelation Ministère de l’Administration Territoriale au profit de celle de Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, occupé dans l’équipe Mara par le Général Sada Samaké;

– Abdoulaye Koumaré, remplacé au département de l’Équipement, des Transports plus de Désenclavement par Mamadou Hachim Koumaré (un nouvel entrant);

– Moustapha Dicko de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, à qui Me Mountaga Tall (un autre nouvel entrant) reprend le fauteuil laissé;

– Ousmane Ag Rhissa de l’Environnement et de l’Assainissement plus l’Eau qui laisse la place à Abdoulaye Idrissa Maïga (un nouvel entrant);

– Jean Marie Idrissa Sangaré de la Communisation et des Ntic, désormais appelé Ministère de l’Économie Numérique, de l’Information et de la Communication, et dont l’occupant (un nouvel entrant) est Mahamadou Camara, anciennement Directeur de Cabinet du Président IBK;

– Bruno Maïga, remplacé au Ministère de la Culture par Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo (une nouvelle entrante);

– Malick Alhousseyni Maïga que le Dr. Ousmane Sy (un nouvel entrant), ou le “Monsieur décentralisation” si vous voulez, remplacé au département de la Décentralisation (un Ministère de plein exercie) et de la ville;

– Nango Dembélé, ex-détenteur de l’ex-Ministère Délégué chargé de l’Élevage et de la Pâche englouti par celui du Développement Rural toujours conservé par Bocari Tréta;

– Madani Touré, ex-détenteur de l’ex-département délégué chargé du Budget, englouti lui ausis par le Ministère de l’Économie et des Finances, toujours détenu par Mme Bouaré Fily Sissoko.

Les autres nouveaux entrants sont:

– Abdoulaye Diop qui prend les rênes du département des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale renforcé par l’Intégration Africaine, scindée du département des Maliens de l’Extérieur toujours gardé par Abdourhamane Sylla.

– Housseini Amion Guindo, désormais en charge du département des Sports scindé de celui de la Jeunesse renforcé par la Construction Citoyenne gardé par Me Mamadou Gaoussou Diarra.

Pour le reste, pas de grand changement, même si le Ministre de la Justice, Garde des SceauX, Me Mahamed Ali Bathily, même étant NG2 du gouvernement est renforcé par les Droits de l’Homme. Le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants reste gardé par Soumeylou Boubèye Maïga, tandis que Cheickna Ahamady Diawara reste à la tête du département de la Planification de l’Aménagement du Territoire et de la Population.

Le Ministère des Domaines de l’État, des Affaires Foncières et du Patrimoine reste toujours sous la coupe de Tiéman Hubert Coulibaly, tout comme Bocar Mousas Diarra qui reste à la tête du département du Travail, de la Fonction Publique et des relations avec les Institutions.

Idem pour Abdel Karim Konaté dit “Empé”, qui règne toujours sur le département du Commerce. Idem pour Mahamadou Diarra, toujours à la tête du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Il en est ainsi aussi pour Ousmane Koné, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique; pour Mme Togola Jacqueline Nana, Ministre de l’Éducation Nationale; pour Mamadou Frankaly Kéita, Ministre de l’Énergie; pour Boubou Cissé, Ministre des Mines; pour Moustapha Ben Barka, Ministre de l’Industrie et de la Promotion des Investissements; pour Mahamane Baby, Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, porte-parole du Gouvernement; pour Mme Sangaré Oumou Ba, Ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille; pour Mme Berthé Aissata Bengaly, Ministre de Artisanat et de Tourisme; et enfin pour Thierno Amadou Oumar Hass Diallo, Ministre des Affaires Religieuses et du Culte.

Le seul constat qui se dégage au regard de la composition de ce gouvernement Moussa Mara est que c’est une très bonne équipe, avec des hommes et des femmes qu’il faut aux places qu’il faut.

Assane SY DOLO

15 Avril 2014