Partager

Annoncé plusieurs fois, le réaménagement technique du gouvernement Pinochet tarde à se concrétiser. Les 14 partis membres de l’ADP à qui ATT avait demandé d’apporter des CV se sont tous exécutés. A l’ADEMA la tâche n’a pas été facile. Pour trois CV, 17 personnes ont postulé. Le Comité exécutif était donc obligé de mettre en place une Commission de dépouillement.

Au finish, celle-ci a retenu les CV du président Dioncounda Traoré, du secrétaire à la Communication et porte-parole du parti, Sékou Diakité et de Mme Zouré Fadimata Maïga.

Du côté de l’URD, les choses se sont passées très facilement. Puisque le duo Soumaïla Cissé – Younouss Touré a imposé à la direction du parti trois noms. Il s’agit de l’actuel ministre de l’élevage et de la pêche, Oumar Touré, du juriste, Alou Sow et de l’avocat, Me Abdoul Wahab Berthé.

Aux dernières nouvelles, il nous est revenu que le président de la République n’a pas participé au sommet de l’UA ouvert hier, lundi 29 janvier à Addis-abeba, en raison des consultations déjà engagées avec les leaders de l’ADP, un regroupement politique créé en décembre dernier pour la réélection d’ATT.

L’investiture de Ibrahim Boubacar Kéïta, dimanche 29 janvier par son parti, le RPM, devrait donner un coup d’accélérateur à ce réaménagement, croit-on savoir.

Chahana TAKIOU

30 janvier 2007.