Partager

Du 18 au 20 Février 2009, la Cellule d’Appui aux Mutuelles, Associations et Sociétés Coopératives (CAMASC) sise à Bakaribougou abrite une session de formation sur la gouvernance en matière de budgets des communes. Ce début de session a enregistré la présence, entre autres, de la Coordinatrice nationale de l’Alliance contre la Pauvreté au Mali (AP-Mali), Mme Barry Aminata Touré.

Cette session, qui regroupe les membres du personnel de l’AP-Mali, les conseillers communaux et la Presse, a pour but de renforcer mutuellement les connaissances sur la gouvernance en matière de budget des communes, ainsi que les éléments constituant les budgets des communes et le calendrier d’élaboration et de mise en oeuvre de ces budgets communaux (PDSEC).

Aussi, la Coordinatrice nationale, Mme Barry Aminata Touré, fera savoir que cet apprentissage permettra, à chacun des participants, de travailler pour accompagner les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté au Mali, et d’agir sur les mauvaises pratiques qui ne respectent pas les droits humains.

Au cours des trois jours de formation, les participants échangeront et discuteront sur le thème retenu qui est : le budget et le suivi des budgets communaux. Une manière, pour l’AP-Mali, d’oeuvrer au renforcement des capacités des élus locaux et de la presse sur ces éléments importants dans la vie des communes.

Comme on le dit, une commune saine et bien portante dépend, en grande partie, d’une bonne gouvernance et d’une bonne gestion des ressources financières. Mais cela passe par une connaissance et une maîtrise entière sur le suivi budgétaire et l’analyse du budget communal, et surtout, des outils pour le suivi du budget communal.

Signalons qu’en plus de Bamako, les régions de Koulikoro, Tombouctou et Mopti participent à cette session de formation. Tout cela, sous la houlette de Ténéman Togola et Oumar Traoré qui, pendant trois jours, tenteront de transmettre leurs expériences aux participants.

Rappelons également que l’Alliance contre la Pauvreté au Mali (AP-Mali) est une coalition d’associations maliennes lancée en 2006, et qui se donne comme mission de lutter contre la pauvreté au Mali. Du coup, elle a décidé de s’investir au niveau local afin de lutter contre les injustices flagrantes et les violations des droits humains que constituent la pauvreté et les inégalités.

“Vu les effets ressentis par environ 60% de la population malienne, surtout au niveau local, nous avons décidé de renforcer les capacités des responsables locaux pour l’atteinte de résultats en faveur des Objectifs du Millénaire pour le Développement”, a indiqué Mme Barry Aminata Touré.

Au cours de la formation, plusieurs modules seront développés, en lien avec le thème retenu, à savoir, ce que c’est que le budget des communes, les processus budgétaires (planification, élaboration et exécution du budget communal) et enfin, les outils pour le suivi du budget communal.

Espérons que les participants sortiront, bien outillés, de cette session de formation, pour le bonheur de la population malienne. Surtout que cette session de formation est l’une des séries initiées dans le programme, sur la période 2008-2010, et cela, conformément aux objectifs de l’AP-Mali.

Le but visé par le programme : la contribution à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la réduction de la pauvreté au Mali. Tout cela, grâce au soutien financier de l’organisation non gouvernementale néerlandaise, Oxfam-Novib.

Sadou BOCOUM

19 Février 2009