Partager

«Rôle, fonction et responsabilités de l’administrateur dans la gouvernance de l’entreprise», c’est le thème d’une session de formation que le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, a présidé mercredi dernier dans les locaux de son département.

Cette séance de formation a été organisée à l’attention des administrateurs de ce ministère, qui siègent dans les conseils d’administration au niveau des différentes sociétés et entreprises. Le conseil d’administration est un organe important dans la gestion et le pilotage de l’entreprise, parce que c’est l’organe délibérant. Il est chargé d’assurer la définition des orientations stratégiques et le cadre général de la gouvernance et de la culture d’entreprise,
selon ministre Moussa Alassane Diallo.


Il doit également définir les principes des valeurs d’éthiques et déontologies et assurer la supervision, le suivi-évaluation et le contrôle de l’organe exécutif aussi bien en termes de dirigeant que de l’ensemble des activités qui sont menées par les directions des différentes sociétés.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce a jugé utile d’organiser cette séance de formation pour renforcer les capacités de ses administrateurs dans les différentes sociétés et entreprises pour leur permettre de mieux apprécier leurs responsabilités et leurs obligations vis-à-vis de l’entreprise.

«La formation est pertinente, parce qu’elle rentre dans le cadre de l’amélioration de la gestion publique et dans l’obligation de résultats auxquelles l’administration doit tendre de plus en plus dans la gestion d’entreprise», a soutenu Moussa Alassane Diallo. Et d’insister : «Qu’il s’agisse des entreprises privées ou publiques, l’obligation de résultat doit être la règle d’or».

Cette formation, qui se déroulera en deux séquences, permettra la maîtrise et la lecture des états financiers par les administrateurs afin qu’ils puissent eux-mêmes se fonder une opinion sur les performances économiques et financières des sociétés. Moussa Alassane Diallo a précisé que cette première séquence de la formation concerne les cadres du cabinet et des structures rattachées qui sont administrateurs dans les sociétés. La seconde concernera tous les cadres et administrateurs de toutes les entreprises et sociétés qui relèvent du ministère de l’Industrie et du Commerce.

Le directeur général de l’Agence pour la promotion des investissements au Mali (Api-Mali) expliquera que les structures concernées dans cette formation sont notamment les sociétés qui relèvent du droit des affaires privées et des établissements publics à caractère administratif. «Nous allons commencer par faire un inventaire et faire la différence entre les différents types de structures qui sont concernées et des éclaircissements sur les nuances entre les nouvelles missions des administrateurs. Il s’agira de définir la gouvernance et son rôle dans une entreprise. Car, c’est un mot à la mode aujourd’hui», a dit Mamadoun N’Diaye. Et d’ajouter que la session permettra d’aborder la dimension stratégique de la gouvernance et la maîtrise de la gestion financière.

N’Famory KEITA

Source: L’Essor