Partager

« Moi, Goodluck Ebele Azikiwe Jonathan, j’ai accepté de me présenter au nom du PDP », le Parti démocratique populaire, a-t-il déclaré lors d’un meeting devant des milliers de supporters dans la capitale fédérale du Nigeria. M. Jonathan, âgé de 56 ans, dirige le pays le plus peuplé d’Afrique depuis mai 2010, date à laquelle, alors vice-président, il avait succédé à Umaru Yar’Adua à la mort de celui-ci. Il avait ensuite remporté la présidentielle de 2011. Les Nigérians sont appelés aux urnes le 14 février 2015 et M. Jonathan a été choisi à l’unanimité par les cadres de son parti pour briguer un 2è mandat de 4 ans. Le PDP devrait remporter le scrutin, selon les experts, même si M. Jonathan est très critiqué, au Nigeria et par la communauté interna- tionale, pour ne pas avoir réussi à juguler l’insurrection islamiste de Boko Haram, qui a fait plus de 10.000 morts depuis 2009. La situation n’a fait qu’empirer au cours des dernières semaines, avec des tueries quasi-quotidien- nes dans le Nord-Est et une vingtaine de localités tombées au mains de Boko Haram. Lundi, un nouvel attentat-suicide a coûté la vie à une cinquantaine de lycéens du Nord-Est. AFP