Partager

« Giving Back » est une initiative d’un groupe qui a vu le jour il y a 13 ans. Ce projet est aujourd’hui dirigé par Babacar Sy, un jeune Sénégalais âgé de 33 ans qui a 12 ans d’expérience internationale dans le coaching de basket-ball aux Etats-Unis. Les autres membres du groupe sont l’international français, Yohann Sangaré, d’origine malienne, Karim Ouattara, également d’origine malienne, un joueur professionnel, et l’international français Fabrice Periac.

Après une mission de prise de contact avec les autorités maliennes il y a un an, les responsables de « Giving Back » de retour dans notre pays ont rencontré, lundi dernier, la presse en vue de l’informer sur le projet « Giving Back Camp Bamako Mali et Adidas Nations 2008 ».

La conférence était animée par Babacar Sy, Yohann Sangaré, Karim Ouattara et Mme Megan Compain en présence du président de la Fédération malienne de basket-ball. Le projet « Giving Back Camp Bamako Mali et Adidas Nations 2008 » dont le démarrage est prévu aujourd’hui dans notre pays avec un match d’exhibition de basket et un tournoi de la même discipline dont la finale est prévue le samedi prochain, a pour but de détecter les jeunes talents du basket-ball.

L’objectif, selon Babacar Sy, est d’expliquer la globalité des actions entreprises, de développer, pour les jeunes basketteurs, des activités de qualité et des projets de haut niveau en France, aux USA et en Afrique. C’est une façon pour lui de participer au développement de l’Afrique puisque le projet est axé sur la formation sportive et éducative.

Il a annoncé la tenue d’un événement dénommé « Adidas Nations 2008», un tournoi de basket dont le coup d’envoi est prévu ce mercredi et qui se poursuivra à Dallas (USA) en août avec les cinq meilleures équipes dont une sélection africaine des -18 ans et américaine des -19 ans.

La sélection africaine comprend 4 joueurs maliens dont Amadou Kaba, Ibrahima Haïdara, Badian Sy. Pour mener à bien sa mission, le projet a choisi le lycée sportif Ben Omar Sy de Kabala. La suggestion a été faite au ministre de la Jeunesse et des Sports avec une prise en charge de la section basket de cet établissement.

L’association compte également aménager un site à Faladié. Le choix de ce quartier de Bamako n’est pas fortuit parce que c’est un quartier où les jeunes pratiquent beaucoup de sports, notamment le basket-ball. « Nous voulons créer un engouement à Faladié », explique Karim Ouattara, un des responsables du projet.

Deux catégories seront dégagées pour suivre la formation. La première sera à l’externat et comportera au maximum dix enfants âgés de 8 à 10 ans tandis que les stagiaires du second groupe, qui sera interné, doivent avoir 14 à 18 ans.

Le but, grâce à l’appui des éditions Nathan, est « de développer les talents en intégrant et en assurant la cohérence de l’ensemble des méthodes, outils et cursus pédagogiques disponibles, à savoir les entraînements individuels, la formation scolaire et les cours bénévoles », ajoutera Babacar Sy.

Mme Megan Compain, représentante d’Adidas Basket-ball, a souhaité une bonne campagne à nos basketteuses qui représenteront l’Afrique aux JO de Pékin-2008 dont sa structure serait le sponsor à partir de 2009.

Elle a ensuite expliqué l’initiative et l’ambition du projet « Adidas Nations 2008 » qui est de réunir les meilleurs joueurs des continents Asie, Afrique et d’Europe, etc.

La Fédération malienne de basket-ball, par la voix de son président, Abdallah Haïdara, a accueilli ce projet avec un grand ouf de soulagement tant les besoins sont criants dans le domaine de la formation des jeunes talents.

Boubacar Diakité Sarr

18 Juin 2008