Partager

C’est, en principe, demain 14 septembre que le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) et le FPI (Front populaire ivoirien) tiendront conjointement un meeting à Abidjan. De l’avis de ses organisateurs, il s’agit d’un giga-meeting. L’on peut déjà se poser plusieurs questions à propos de cet évènement. La première est de savoir s’il aura effectivement lieu. La deuxième : dans quelle enceinte ? La troisième est de savoir, au cas où il aurait lieu, la tonalité des discours qui y seront prononcés. Enfin, il sera intéressant en cas d’effectivité de ce meeting conjoint, de prendre la vraie mesure de la capacité de mobilisation de ces deux grands du landerneau politique ivoirien. En attendant d’avoir des éléments de réponse à ces questions, le maître-mot qui revient quant à l’objectif de ce meeting, est de « sauver » la Côte d’Ivoire par la réconciliation. Et ceux qui en sont capables aux yeux du PDCI et du FPI, c’est le Sphinx de Daoukro et le Christ de Mama, c’est-à-dire respectivement Bédié et Gbagbo. En tout cas, les organisateurs de ce giga- meeting ont bien dit réconciliation. Et plus qu’un mot, pour plagier Félix Houphouët Boigny, la réconciliation est un comportement. De ce point de vue, on ne peut que souhaiter bon ménage au jeune couple PDCI/FPI. Car la Côte d’Ivoire a véritablement besoin que ses fils et filles regardent ensemble dans la même direction.LePays