Partager

L’association malienne de gestions des ressources humaines (l’AMAGRH) a organisé ce samedi 15 décembre 2012 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, une rencontre pour faire la restitution de la 17ème journée africaine des ressources humaines. Journées qui ont été tenues les 13, 14 et 15 novembre à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. Lors de cette rencontre l’accent a été mis sur l’influence du bon traitement des employés pour accéder à un rendement de qualité au sein de l’entreprise.

Sous la présidence de la représentante du ministre de la Fonction Publique, Sidibé Mahawa Haïdara et du président de l’AMAGRH, Nouhoum Diakité, cette journée de partage de l’association avait pour objectif entre autre de rendre compte des journées tenues à Yamoussoukro où l’ensemble du réseau des gestionnaires de ressources humaines africains étaient tous présents dont une forte délégation malienne.

Le président de l’AMAGRH, Nouhoum Diakité a mis l’accent sur l’indiscutable rôle que joue le premier capital de toute entreprise dans sa quête de meilleurs résultats de production, il s’agit bien sûr du capital humain sans qui le rendement de toute entreprise est voué à l’échec. Pour le président de l’AMAGRH, les gestionnaires de ressources humaines jouent un rôle capital au sein des entreprises.
La 17ème édition des journées africaines des ressources humaines (JARH 2012) s’est déroulée du 13 au 15 novembre dernier dans la capitale politique ivoirienne.

Le thème portait sur « Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et performance économique. Les participants à ce colloque comprenaient des gestionnaires des ressources humaines de 8 pays d’Afrique, des spécialistes, des experts et consultants internationaux. Le forum a conclu la responsabilité sociétale des entreprises qui est un outil précieux d’aide à la décision pouvant aboutir sur la performance économique des entreprises. Le forum, conclu qu’il est primordial de placer l’homme, son bien être, l’environnement et la démarche au centre des préoccupations de la politique sociale et managériale pour l’atteinte des objectifs des OMD dans notre monde de pleine mutation. Lors de cette 17ème édition Mme Eugénie Attiae a été confirmée comme nouvelle présidente de l’AFDIP pour un mandat de deux ans.

Le Mali abritera les prochaines journées en 2014 et Nouhoun Diakité sera le prochain président de l’AFDIP. La 17ème édition a recommandé entre autres de sensibiliser les autorités nationales et communautaires à la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel incitatif pour généraliser les dispositifs d’épargne salariale dans les entreprises, d’instaurer des programmes de formation et de renforcement les capacités des employés. Le chef de cabinet du département de tutelle, Mme Haïdara a encouragé les actions de l’association qui vient en appui au travail du ministère de la fonction publique.

Khadydiatou Sanogo

Le Républicain du 17 Décembre 2012