Partager

La jeune association de l’ASCODEM, sous la conduite de sa présidente Mme Sissoko Fatoumata Bouba Traoré accorde une grande importance à la profession du secrétariat qui est au début et parfois à la fin de toute administration. Et, les usagers et les responsables de l’administration, qu’elle soit publique ou privée, savent qu’un courrier mal traité, mal véhiculé, en retard ou même non diffusé, peut entraîner des risques et désagréments.

Aujourd’hui, les nouvelles technologies de l’information et de la communication offrent des opportunités d’une bonne gestion du courrier. Il faut préciser qu’il existe plusieurs sortes de courriers : classiques distribués sur support papier ; les fax, le courrier électronique ou émail.

L’ASCODEM A L’HEURE DE L’EVOLUTION TECHNOLOGIQUE

La maîtrise de la gestion électronique du courrier devient indispensable dans un monde de plus en plus dominé par l’outil informatique. Dans un tel monde, les secrétaires de l’ASCODEM n’entendent pas rester en marge de cette évolution technologique. Aujourd’hui, les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) leurs offrent des opportunités d’une bonne gestion du courrier.

Mais, les secrétaires ne peuvent tirer meilleur profit des NTIC que lorsqu’elles les intègrent à la gestion du courrier ; l’éducation d’autres acteurs des collectivités sur l’utilisation des NTIC ; l’amélioration de la performance des membres de l’ASCODEM à l’utilisation des NTIC.

Tout cela contribuera à rehausser l’image de la secrétaire, celle des collectivités décentralisées en particulier.

En plus de cela, de telle rencontre favorise la création d’un réseau pour des échanges d’informations, d’idées et d’expériences, entre les membres d’une corporation.

Daba Balla KEITA

08 janv 07