Partager

Dans le souci de donner une information appropriée aux informateurs sur le PRODESS II, les résultats de l’Enquête Démographique et de Santé Mali (EDS IV), le ministre de la Santé a organisé un atelier sur “Le rôle et la place de la communication dans la gestion du PRODESS II et les orientations des résultats de l’EDS IV” au centre de formation forestier de Tabacoro.

Cet atelier avait pour objectif de donner le maximum d’informations possibles aux hommes de médias sur la politique de santé, les différents services rattachés du ministère de la Santé.

Mieux faire connaitre les actions

Ainsi durant cinq jours, une soixantaine de participants (tous hommes de médias) ont pris connaissance des notions qui sont relatives entre autres à l’accessibilité géographique aux services de santé, l’Agence Nationale de la Télésanté et de l’Informatique Médicale. Après cinq jours d’échanges, c’est le mercredi 13 août 2008 qu’a pris fin l’atelier.

A la cérémonie de clôture de l’atelier, après la remise des attestations aux participants, ils ont tenu à remercier le ministère de la Santé, l’ensemble des présentateurs pour informer les hommes de médias afin de leur permettre de comprendre les actions menées par le ministre de la Santé et ses services rattachés pour l’amélioration de la santé de la population.

Le chef de cabinet

Dans son discours de clôture, le chef de Cabinet du ministère de la Santé M. Mamadou Fofana, a félicité, au nom du ministre de la Santé, les journalistes, pour l’assiduité dont ils ont fait preuve et pour leur participation de qualité à la présente session de communication sur le cadre de référence du développement sanitaire de notre pays.

Il a rappelé que durant cinq jours, les hommes de médias ont planché sur des thèmes aussi divers et importants tels que les procédures de gestion du PRODESS II, les outils de planification, le cadre des dépenses à moyen terme, le schéma directeur d’approvisionnement de notre pays en médicaments essentiels, sur les avancées sanitaires issues du PRODESS et constatées par l’Enquête démographique et de santé IV.

Selon lui, au cours de cette session, les hommes de médias ont également pu cerner tous les contours de la nécessité pour le département de la Santé, de la création de l’agence nationale de la télésanté et de l’informatique médicale.

M. Fofana a ajouté que “cela entre en droite ligne des activités de mise en oeuvre du Projet de Développement Economique et Social (PDES) qui, dans sa partie consacrée à la santé, énonce qu’un vigoureux élan devrait être imprimé à la télémédecine pour démultiplier l’enseignement et les capacités de diagnostics des structures nationales et régionales” (de santé).

Le département de la Santé, a-t-il dit, a toujours été toujours conscient du rôle et de la place de la communication dans l’amélioration de la santé des populations. C’est pourquoi, en initiant la présente formation, leur objectif était de donner le maximum d’informations possible aux professionnels sur, entre autres, la disponibilité, la qualité et la gestion des ressources humaines, la disponibilité des médicaments essentiels, l’amélioration de la qualité des services de santé.

Il a par ailleurs souhaité que les notions et informations reçues au cours de cette session de formation seront d’une grande utilité dans leurs missions quotidiennes d’informations, d’éducation et de sensibilisation de la population.


Dado CAMARA

14 Août 2008