Partager

Le ministre Yaya Sangaré a invité les journalistes à éclairer, former et éduquer les concitoyens

Le Programme d’appui à la gouvernance locale (Mali SNGP) a organisé du 21 au 24 octobre derniers à la Maison de la presse, un atelier de formation à l’endroit des médias et acteurs de médias en gestion des finances publiques. La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu mardi, était présidée par le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, en présence du directeur adjoint du Programme d’appui à la gouvernance locale (Mali SNGP), Jaebez Podjougou.

Pendant quatre jours, les participants, venus des Régions de Kayes, Koulikoro et du District de Bamako, ont été outillés sur les thématiques portant sur le processus d’élaboration et d’exécution des budgets des Collectivités territoriales, le budget-programmes, le régime financier des Collectivités territoriales, les missions du contrôle financier ainsi que les rôles et missions des institutions d’audit et de contrôle.
Financée par l’USAID (Agence américaine pour le développement international), cette session s’inscrivait dans le cadre des séries de formations qu’organise le Programme d’appui à la gouvernance locale depuis son lancement en faveur des médias. Elles visent à les familiariser aux concepts de la décentralisation et de la gouvernance locale en vue d’améliorer la qualité de leurs productions sur ces thématiques et de mieux en informer les citoyens et les décideurs.

Toute chose qui concourt, selon Jaebez Podjougou, à l’atteinte de l’objectif ultime du Projet qui est l’amélioration de la gouvernance locale à travers la fourniture efficace et efficiente des services sociaux de base en quantité et en qualité ainsi qu’une plus grande participation des citoyens dans la conduite de développement local.
Pour le responsable de SNGP, l’un des défis à la mise en œuvre de la décentralisation au Mali est la méconnaissance par les citoyens de leur rôle et responsabilité dans le développement local et le contrôle de l’action des élus locaux. à l’ouverture de l’atelier, le ministre Yaya Sangaré a indiqué que la thématique principale sur laquelle les participants seront formés est fondamentale pour la décentralisation et l’ancrage démocratique de notre pays, soulignant au passage qu’elle est au cœur des préoccupations du gouvernement et du président de la République. Le chef de l’état, a ajouté le ministre Sangaré, attache un intérêt particulier à la bonne gestion de nos finances publiques et celles des Collectivités territoriales. Car, rappellera-t-il, la décentralisation est un dispositif majeur de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.

« Former donc les hommes et les femmes de médias que vous êtes, vous qui êtes la voix, l’œil et l’oreille de nos populations sur la gestion des finances publiques, c’est sans doute garantir aux citoyens plus d’accès aux informations fiables à travers les articles et les productions audiovisuelles », a déclaré le ministre en charge de la Communication.

Enfin, Yaya Sangaré a invité les participants à utiliser leurs articles et productions de presse pour éclairer, former et éduquer les concitoyens qui sont les payeurs des impôts pour le grand changement tant attendu dans la gestion de nos finances publiques, indispensable pour le renforcement de la paix, de la cohésion sociale et de l’entente nationale.
L’atelier, dont la clôture a eu lieu vendredi, a été sanctionné par la remise d’attestations aux participants.

Bembablin DOUMBIA
L’Essor
Le 29 Octobre 2019