Partager

Pour voler au secours des populations des régions du nord Mali, la Banque africaine de développement (BAD) a décidé de mettre à la disposition de notre pays la somme d’un million de dollars américains, soit 500 millions de FCFA. Cette initiative a été consacrée le 13 août 2012, par la signature de la lettre d’accord tripartite entre la Croix-Rouge malienne, la Banque africaine de développement et le ministère de l’économie et des finances.

Tiéna Coulibaly, ministre de l’économie et des finances, a présidé le 13 août 2012, dans la salle de conférence de son département, la cérémonie de signature de l’accord de don d’un million de dollars américains relatif à l’aide humanitaire d’urgence accordée par la Banque africaine de développement à la République du Mali et destinée aux populations affectées par les crises sécuritaire et alimentaire au nord du Mali. Samba Kamara, chargé des opérations au bureau national de la Bad au Mali, a indiqué que son institution a décidé d’intervenir dans l’humanitaire car les souffrances des populations ne peuvent laisser personne indifférent. Selon lui, cette intervention cible les problèmes humanitaires les plus urgents. Il espère qu’elle permettra d’alléger nombre de souffrances en redonnant un peu d’autonomie et surtout de la dignité à une population qui n’a que trop souffert des conditions qui lui ont été imposées.

Pour cela, il dira que le programme a été simplifié afin que le montant soit décaissé en une fois et ce, dès la signature de la lettre tripartite entre le Gouvernement, la Banque et la Croix-Rouge malienne. « L’exécution du programme se fera à travers une structure nationale à savoir la Croix Rouge malienne qui a une expérience avérée en matière de secours d’urgence et une bonne connaissance des réalités du terrain. Elle procédera à l’acquisition et à la distribution gratuite aux populations d’environ 725 tonnes de produits alimentaires de première nécessité et de 300 lots de médicaments essentiels », a-t-il déclaré. Pour sa part, Dr Abdrahamane Cissé, Président de la Croix-Rouge malienne, s’est engagé à prendre toutes les mesures pour que les fonds mobilisés soient judicieusement utilisés et que les populations vulnérables quelle que soit leur localisation en bénéficient réellement.

Au nom du Gouvernement malien, Tiéna Coulibaly, ministre de l’économie et des finances, a félicité la Bad, administrateur du Fonds spécial d’urgence, pour avoir accepté d’accorder au Mali, un don d’un montant d’un million de dollars américains, soit environ 500 millions de FCFA. Selon lui, cette aide de secours d’urgence a pour but de contribuer à la satisfaction des besoins en aliments et en soins médicaux des populations affectées par les crises sécuritaire et alimentaire dans 13 localités des régions de Gao et Tombouctou. « A travers ce programme, il s’agira de distribuer gratuitement des vivres aux familles et doter les centres de santé de lots de médicaments », a-t-il indiqué.

Assane Koné

Le Républicain du 15 Août 2012