Partager

L’Organisation panafricaine des femmes (OPF) a remis, hier à Koulouba, au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, un tableau qui rend hommage aux femmes d’Afrique.
C’était à la faveur d’une audience que le chef de l’État a accordée à l’OPF dans le cadre de la Journée panafricaine des femmes.

Au terme de la rencontre, la vice-présidente de l’OPF, Mme Diallo Kama Sakiliba, a salué le partenariat entre son organisation et le gouvernement à travers le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, avec les organisations de la société civile et des personnes ressources.

Précisant qu’il s’agissait de remettre un tableau de contenu important au colonel Assimi Goïta, réalisé par l’OPF et ses partenaires. «Ce tableau rend hommage à la femme, à son rôle dans la société et dans le développement du pays tout entier», a-t-elle détaillé.

Aussi, l’OPF a célébré ses aînées à travers un poème avec ledit tableau et invité les plus hautes autorités à tenir compte du rôle de la femme dans le développement. Sur ce point, le président de la Transition est la première institution qui peut veiller beaucoup plus sur la prise en compte du genre dans les instances de prise de décisions.

«Il est question de faire un clin d’œil pour respecter la prise en compte du genre dans les prises de décisions afin de porter les femmes dans ces instances», a soutenu la vice-présidente.

Par ailleurs, Mme Diallo Kama Sakiliba a estimé que la situation de la femme africaine évolue. De 2010 à 2020, les femmes sont devenues présidente de la République, Premiers ministres, ministres.

Mieux, il y a des pays qui sont allés jusqu’à la parité dans le gouvernement et autres instances de prise de décisions. Cependant, concernant notre pays, la vice-présidente de l’OPF signalera qu’il faut un engagement au plus haut niveau, malgré l’adoption de la loi 052.


Oumar DIAKITÉ

Source: ESSOR