Partager

Le président Laurent Gbagbo a appelé jeudi ses compatriotes à adhérer massivement à l’opération en cours d’identification des populations en Côte d’Ivoire, estimant qu’elle constitue le dernier « virage vers la paix« . L’opération devrait, selon M. Gbagbo, permettre d’enregistrer « 12 millions de personnes, dont 9 millions en âge de voter » (18 ans en Côte d’Ivoire, ndlr). Lancée le 15 septembre dans 7 villes du pays, l’identification a débuté 2 semaines plus tard à Abidjan où la lenteur de l’opération a provoqué des tensions et même quelques actes de violences isolés. Volet crucial du processus de sortie de crise, l’identification doit permettre de réviser la liste électorale de 2000, date de la dernière présidentielle, et de délivrer de nouvelles cartes d’électeur et d’identité. Les questions d’identité sont un sujet ultra-sensible en Côte d’Ivoire où les cartes d’identité ne sont plus délivrées depuis 1999. L’obtention de papiers pour tous était d’ailleurs l’une des principales revendications des ex-rebelles qui avaient tenté un coup d’Etat en septembre 2002, avant de signer un accord de paix le 4 mars 2007. (Afp)