Partager

Le commissariat à la sécurité alimentaire (CSA)a organisé du 3 au 6 août 2022 une série de formations à l’intention des acteurs régionaux de la sécurité alimentaire des Régions de Gao, Kidal et Ménaka. Ces rencontres ont eu pour cadre la salle de conférence du gouvernorat de Gao.

Elles ont regroupé des experts du commissariat à la sécurité alimentaire, les conseillers aux affaires économiques et financières, les préfets, les représentants des services techniques des trois régions impliquer dans les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que les Ong et les partenaires opérationnels sur le terrain.

Ces rencontres visent à informer et sensibiliser les acteurs régionaux de la sécurité alimentaire sur le contenu du Plan national de réponses 2022, les quantités destinées à leurs populations, le processus de ciblage des personnes vulnérables bénéficiaires des distributions alimentaires gratuites, les réponses prévues dans le cadre de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC) ainsi que le rôle et la place de chaque acteur dans le processus d’identification et de ciblage.

La commissaire adjointe, Mme Dicko Bassa Diané, a rappelé l’importance capitale de ces rencontres que le CSA a initié sur toute l’étendue du territoire nationale. «Ici à Gao, il s’agit de discuter avec nos partenaires sur le terrain des trois régions à savoir Kidal, Gao et Ménaka, des modalités pratiques de mise en œuvre efficiente et efficace du PNR 2022. Ces séances de travail nous permettront également de nous enquérir des réalités propres à ces régions afin de les corriger pour une meilleure mise en œuvre de nos activités», a t-elle indiqué.

La mission mettra à profit ces rencontres pour demander à l’administration la mise en place des comités locaux, communaux et régionaux de sécurité alimentaire pour une meilleure coordination des actions et activités de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans leurs régions respectives. Mme Dicko Bassa Diané a ainsi adressé ses vifs remerciements aux autorités régionales de Gao pour leur disponibilité tout en saluant les partenaires techniques et financiers, des services régionaux et locaux pour leur accompagnement aux différentes régions sans lesquels le commissariat n’aurait jamais pu être efficace sur le terrain opérationnel.

Le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de Gao, Alhader Amadou Bella a salué cette initiative du CSA qui permettra aux acteurs régionaux de la sécurité alimentaire de mieux appréhender l’organisation institutionnelle et opérationnelle du dispositif national de sécurité alimentaire, de connaître notre rôle dans ce dispositif ainsi que le rôle de tous les acteurs régionaux. «Désormais, l’administration est édifiée sur le processus d’identification des personnes vulnérables, sur le processus de ciblage, de distributions alimentaires gratuites et même pour la rédaction des rapports de distributions.

Il s’agit des questions fondamentales qui soulevaient habituellement beaucoup de questionnements et engendraient beaucoup de difficultés», a-t-il indiqué. Rappelons que cette année, les personnes en phase 4 et 3 de la Région de Gao recevront 2.152 tonnes pour assister 75.053 personnes bénéficiaires.

La Région de Ménaka recevra 1.131 tonnes pour assister 30.418 personnes bénéficiaires potentielles tandis que la Région de Kidal a bénéficié de 547 tonnes pour l’assistance de 20.232 personnes bénéficiaires potentielles. à cela s’ajoute un appui en aliments poissons et aliments bétail destinés aux secteurs de l’élevage, de la pisciculture.

Source: L’Essor