Partager

Les travaux de construction des logements sociaux de Gao, Ansongo et Menaka sont terminés depuis plusieurs mois. Mais, avec l’éclatement de la rébellion au nord, ni le chef de l’Etat, ni l’ex-ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme à plus forte raison l’ex-Premier ministre (originaire d’Ansongo) n’a daigné faire le déplacement pour remettre les clés. Une « queue de lion » dans les mains de la nouvelle ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salamata Fofana.

Sur les dossiers remis, vendredi à la nouvelle ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salamata Fofana par son ancien patron, Modibo Sylla, figure en bonne place la remise des clés des 56 logements sociaux de Gao, Menaka et d’Ansongo à leurs propriétaires. Ceux-ci contemplent de loin, tous les jours, ces joyaux, mais ne peuvent y accéder. Ils n’ont pas encore officiellement eu les clés des mains du président de la République comme ce fut le cas dans les autres localités.

Avec les bruits de botte au nord, l’inauguration de ces maisons a été remise aux calendes grecques. Le président, pour raison de sécurité, n’a jamais pris le risque de s’y hasarder, confiant cette lourde tâche à son ministre de l’Habitat. « Chaque fois que le ministre fixait une date pour l’inauguration, la plupart des membres du cabinet trouvaient un alibi pour ne pas faire le déplacement. Personne ne voulant être l’otage d’un certain Bahanga » , a confié une source proche de ce département.

Aujourd’hui, les logements, dit-on, commencent à se dégrader et les propriétaires ne cachent plus leur impatience. Et l’une des premières missions de Mme Gakou, ancienne conseillère technique chargée des logements sociaux, sera de résoudre ce problème qui n’a que trop duré avant de s’attaquer aux nouveaux programmes de logements. Tout le personnel du département, les directions et services rattachés et l’ancien ministre Sylla, ont réaffirmé leur soutien et leur engagement à poursuivre l’œuvre entamée pour des résultats encore meilleurs. C’était lors de la passation de service du vendredi dernier.

La nouvelle ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, ingénieur des constructions civiles et des mines et gestionnaire d’entreprise, n’est pas en terrain inconnu. Avant sa nomination, elle occupait le poste de conseillère technique chargée des logements sociaux depuis 2004. Elle a coordonné la réalisation des 1008 logements sociaux de Yirimadio, les 525 logements de Bamako, Ségou, Gao et Kidal ainsi que les 880 logements de Bamako, Kayes, Kita, Nioro, San, Mopti, Bandiagara, Tombouctou, Goundam et Diré. Née en 1956 à Kayes, elle est mariée et mère de quatre enfants.

Sidiki Y. Dembélé

09 octobre 2007.