Partager

L’information parait invraisemblable. Et pourtant, elle est vraie. Deux membres du MUJAO ont été arrêtés à Gao par leurs responsables pour adultère. Ils sont désormais entre les mains de la Police islamique. On attend maintenant quel sort leur sera réservé.

Comme dit l’adage, «nul n’est au-dessus de la loi» et nous espérons donc qu’ils se verront appliquer la Charia, donc lapidés, comme ils l’ont prôné et fait pour tous les citoyens accusés à Gao des mêmes crimes. A moins que ce ne soit une loi sélective, uniquement valable pour les plus faibles. Et qu’il ne s’agisse de faire ce que le MUJAO dit et non ce que le MUJAO fait!

YD

22 Septembre du 6 Septembre 2012