Partager

Des parlementaires des pays du G5 Sahel, réfléchissent à un contrôle de la gouvernance de la force conjointe. Ils ont rencontré leurs homologues européens mardi à Niamey au Niger. Les présidents des Parlements du Niger, de la Mauritanie, du Tchad, du Mali et du Burkina ont ainsi travaillé à la mise en place prochaine d’une assemblée interparlementaire du G5 Sahel. Un sommet interparlementaire G5 Sahel et pays contributeurs est prévu donc à cet effet en décembre 2018 à Paris.

L’Indicateur du Renouveau du 19 Juillet 2018