Partager

Le 13 Mai 2008, le siège de l’ADEMA-PASJ, sis à Bamako-Coura, a servi de cadre à un évènement devenu aujourd’hui presque habituel pour les cadres et militants des partis. En effet, après la décision politique du RND de Me Abdoulaye Garba Tapo de se fondre dans le parti de l’Abeille, c’était le tour de la formation politique créée par feu Mamadou Maribatrou Diaby, le PUDP, d’accepter de s’engager dans l’aventure, pardon, dans cette voie.

La cérémonie de consécration de cet évènement s’est déroulée sous la houlette du président de L’ADEMA-PASJ, M. Dioncounda Traoré, assisté de son Sesrétaire Général, M. Marimantia Diarrra et des autres cadres du Bureau Exécutif National (BPN) du parti.

Au cours de ce grand évènement, l’honneur était revenu à Marimantia Diarra de souhaiter d’abord la bienvenue aux nouveaux camarades.

Rappelons que M. Kola Kane Diallo est l’actuel président du PUDP qui a décidé aujourd’hui de faire fusion avec l’ADEMA. Pour la circonstance, il était accompagné de l’ensemble des cadres de sa formation politique et aussi, de bon nombre de ses militants.

Avant que les deux présidents (Dioncounda et Kola Kane Diallo) qui ont décidé d’unir leurs forces ne prennent la parole, c’est un membre de la Commission, en l’occurence, Boubacar Bah dit “Bill ”, de donner lecture de la Déclaration commune des deux partis.

La teneur de la Déclaration

Conscients de la nécessité de porter toujours plus haut les principes d’égalité, de justice et de solidarité, de travail et de démocratie ,au profit de l’ensemble des citoyens du Mali; conscients et soucieux de préserver la paix et la stabilité dans le pays, socle de la concorde nationale; conscients qu’il est indispensable d’approfondir la démocratie comme valeur universelle, la démocratie qui est politique, économique, sociale et représentative, justifiant en cela que toute conquête du pouvoir passe par les urnes;

conscients que l’élargissement et le renforcement qualitatifs de l’action des partis politiques, par l’association du plus grand nombre des citoyens, demeure une action prioritaire et permanente, condition de la préservation de la démocratie;

conscients et soucieux de préserver les idéaux du 26 Mars 1991 et des acquis notables des 17 ans de notre régime démoratique; conscients et soucieux que l’amélioration constante de l’émancipation et de l’épanouissement du peuple malien dans toutes ses composantes dépendent d’un développement durable impulsé et conforté par une démocratie forte, juste et solidaire;

forts des valeurs communes et des rapports constants de collaboration politiques depuis le début de la 3 eme république, notamment lors des élections générales de 1997, les partis politiques PUDP et ADEMA-PASJ ont convenu et décidé de ce qui suit...“

Et la Déclaration, d’énumérer ladite convention : “D’unir leurs efforts dans l’approfondissement de la démocratie, de l’égalité, de la justice et de la solidarité ;

d’entreprendre ensemble, au sein de la même et seule formation politique, L’ADEMA-PASJ, toutes les actions indispensables à la pérennisation des idéaux du 26 Mars 1991 et à la poursuite efficace des actions de développement politique, institutionnelles, sociales et économiques, entreprises depuis le 26 Mars 1991 jusqu’à ce jour “.

A cet effet, ils décident : de fusionner, par une intégration totale du PUDP et de constituer un seul et même parti : l’ADEMA-PASJ ;

de prendre acte de la dissolution du PUDP; d’appeler toutes les militantes, tous les militants et sympathisants des deux partis politiques à prendre toutes les dispositions utiles, à tous les niveaux de l’ADEMA-PASJ et du PUDP, pour élargir, dans l’entente et la fraternité, les rangs du parti ADEMA-PASJ” ?, termine la Déclaration.

Dans son allocution, le président Kola Kane Diallo a surtout insisté sur le fait que “la multiplication des partis politiques constitue un frein à l’efficacité de l’action politique”. C’est pourquoi le PUDP accepte cette fusion-absortion, pour la réalisation des objectifs fixés par l’ADEMA, dira-il. Reste à svoir si le fondateur du PUDP accepterait cette fusion-absortion, s’il était vivant.

Quoi qu’il en soit, le président de l’ADEMA, lui, s’est réjoui de cette décision de portée historique prise par les responsables du PUDP. “Ce genre d’évènements sont ceux que nous souhaitons toujours à l’ADEMA-PASJ “, a lassé entendre Dioncounda Traoré. Et d’ajouter : “L’ADEMA-PASJ est un parti entièrement dédié au Mali et à la démocratie “.

Aux nouveaux militants, le président de l’ADEMA a expliqué toute la place qu’ils occuperont au sein du parti l’ADEMA. Au sein du parti de l’Abeille, nous cultivons la paix et la culture démocratique.

C’est pourquoi je profite de l’occasion pour dire avec insistance qu’à partir de cet instant, tous les militants du PUDP jouissent des mêmes droits et ont les mêmes obligations que tous les militants de l’ADEMA-PASJ“, a déclaré Dioncounda Traoré.

C’est après cette intervention du président de l’ADEMA que le protocole de fusion des deux partis a été signé par ses deux preésidents.

Laya DIARRA

15 Mai 2008