Partager


Le conflit foncier qui opposait les populations frontalières des villages de Siradiouba (Mali) et de Dalagoué (Guinée), dans le cercle de Yanfolila, est en passe de trouver une solution durable. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le chef du village de Siradiouba qui nous a joint au téléphone.

« Tout va bien actuellement et aucune tension n’est perceptible entre les deux communautés », souligne Souleymane Sangaré, le chef du village. Le conflit entre les populations de Siradiouba et Dalagoué, qui dure depuis plus d’une décennie, a fait plusieurs morts de part et d’autre.

Cette année, les autorités maliennes et guinéennes ont multiplié les pourparlers dans des rencontres périodiques au niveau préfectoral, régional et national pour trouver une issue définitive au conflit.

Ainsi, la commission mixte de coopération a été ressuscitée puisque celle-ci n’était que l’ombre d’elle-même. Par ailleurs, les deux pays ont sollicité l’appui du colonisateur en vue de la délimitation des frontières.


Denis Koné

13 Août 2008