Partager

La Section syndicale nationale des mines et des industries (Secnami) vient d’observer une grève de 72 h. Ce débrayage qui a pris fin hier mercredi faisait suite à un préavis de grève en date du 6 mai déposé auprès du ministère du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions.
Cheick Tidiane Fofana, secrétaire administratif de la Secnami, qui soutient que son syndicat veut se faire entendre, accuse aussi la Chambre des mines d’avoir prélevé pendant longtemps les cotisations de l’INPS et de l’Amo sur les salaires de certains de ses camarades sans les reverser aux structures concernées.