Partager

Le Font pour l’Emergence et le Renouveau (FER) travaille déjà sur les prochaines élections législatives. L’objectif de ce regroupement de plusieurs partis politiques et associations est de faire élire une majorité présidentielle afin d’aider Ibrahim Boubacar Kéïta dans sa mission.

Les responsables du Front pour l’Emergence et le Renouveau (FER) étaient samedi face à la presse dans un hôtel de la place. Il s’agissait pour ce regroupement composé de plusieurs partis politiques et associations (URP, UPD, ADES, PRDM JS, PEI Koulikoro, RPDM section de Gao et Tombouctou, PCR Bougouni, PRDDM et les structures membres du Front FRDP-Mali-ko, FUAC, CNDR de faire l’état des lieux, après la présidentielle. On se rappelle que ce regroupement, après avoir soutenu Modibo Sidibé au 1er tour, avait décidé de se rallier au candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Kéïta au second tour de la présidentielle. D’ailleurs, l’occasion était bonne pour les conférenciers de saluer IBK pour sa brillante élection à la tête du Mali.

D’entrée de jeu, le porte-parole du FER, Dr Modibo Soumaré a lu une déclaration dans laquelle son regroupement salue et félicite ses militants et sympathisants des différents partis et associations qui le constituent pour leur sortie massive lors du deuxième tour de la présidentielle pour voter IBK. Compte tenu du contexte, précise Dr Modibo Soumaré, « le FER a proposé une alliance entre ses composantes et d’autres formations politiques afin d’aborder les élections législatives dans un climat de totale confiance en vue de l’élection d’une majorité à l’Assemblée Nationale ».

Le FER appelle à des décisions réfléchies et adaptées pour résoudre l’insécurité dans le septentrion malien afin qu’aucun groupe armé ne puisse plus encore créer le désordre auprès chez les paisibles populations. Dans cette déclaration, le FER appelle à un dialogue entre les différentes communautés pour renforcer la paix et la réconciliation.

S’agissant des législatives, le FER compte travailler à l’établissement de listes communes sur l’ensemble du territoire et appelle au lancement d’une grande alliance pour le changement et la démocratie. Lors de la rencontre avec la presse, le FER a invité le candidat malheureux à la présidentielle, Soumaïla Cissé à animer l’opposition.

Aux dires du porte-parole du FER, Dr Modibo Soumaré, il sera difficile de respecter le calendrier des législatives en octobre prochain. Selon lui, il faut laisser le nouveau gouvernement gérer ces élections.

Alou B HAIDARA

L’Indépendant du 2 Septembre 2013