Partager

Le Centre internationale de conférence de Bamako a abrité le dimanche 9 juin 2013, le meeting de lancement officiel du parti Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (Asma-Cfp). Ce parti politique est présidé par l’ex ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga. Plusieurs personnalités ont pris part à cette grande cérémonie dont les représentants des partis politiques, des corps diplomatiques accrédités au Mali entre autres.

«L’Asma-Cfp est une force de mobilisation et de rassemblement en tant qu’association. Une force démocratique et de changement de notre passé de lutte et d’engagement. Une force de conquête en tant que parti. Notre objectif est de gagner ensemble, construire et reconstruire avec tous sans rester prisonniers de nos itinéraires respectifs, dans le respect des identités et différences assumées. Rien que le service de la nation. La renaissance nationale, l’unité et la solidarité sont au cœur de notre ambition. Notre priorité est de rassembler, réconcilier et unir autour de la fierté nationale », c’est ce qu’a déclaré le président du parti Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (Asma-Cfp), le week-end dernier en face d’un public conquis à sa cause.

Avant d’ajouter que les défis à relever sont entre autre : restauration de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’État, la promotion d’un processus politique et l’engagement sans ambiguïté dans la lutte régionale et internationale contre les groupes terroristes et mafieux. Selon Soumeylou Boubèye Maïga, la création de l’Asma le 19 mais dernier démontre la nouvelle page de leur engagement politique. A l’en croire, ce parti est crée à un moment crucial de l’histoire du Mali où le tissu national menacé de déchirure voire de rupture, une économie délabrée. Le président de l’Asma a souligné sans ambages que la situation chaotique du Mali va changer car les maliens sont déterminés à prendre leur destin en main.

« Le Mnla fait de la provocation si non il n’a plus de revendication. Il faut reconstruire le tissu national en organisant le retour des compatriotes déplacés ou refugiés, promouvoir la paix, renforcer la gouvernance, restaurer la confiance dans la puissance publique et apporter des reformes tangibles », a-t-il conclu. Les représentants de la jeunesse Asma, Ousmane Daou, des femmes de l’Asma, Mme Awa Bagayoko, des élus de l’Asma, Mariam Bayo, des partis politiques, Madani Tall ont tous souhaité bon vent au nouveau parti. Certains partis politiques amis de l’Asma ont pris part à ce meeting dont le Fdr, IBK Mali 2012, Udd, Adm, Mpr, Urd, Adema. Le public a eu droit à la présentation du bureau, de la commission de l’Asma et de la prestation des artistes comme Baba Salla Cissé, Aïra Arby, Mylmo, Yoro Diallo, Oumar Konta etc.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain du 10 juin 2013