Partager

Depuis la victoire du président Ibrahim Boubacar Keita lors de la présidentielle du 11 aout dernier, l’enfant terrible de l’arène politique malienne donne rarement signe de vie. Oumar Mariko puisque c’est de lui qu’il s’agit nous avait habitué depuis le 22 mars à des prises de positions tranchées sur toutes les questions brulantes de la nation. Ce n’est pas la sortie médiatique symbolique du MP22 dont sa formation politique est membre qui nous démentira. Où est donc passé Oumar Mariko, s’interroge de plus en plus certains de nos compatriotes ?

Pour les observateurs les plus avisés de la scène politique malienne, le soutien apporté par le parti SADI au président IBK lors du 2ème tour de la présidentielle du 11 aout n’est pas étrange à ce mutisme assourdissant d’un dérangeur public. Ya-t-il un deal entre IBK et Oumar Mariko ? Si Oui, quelle est sa nature ? Est-ce un deal de non agression ou de partage de gâteau ? De toute évidence, le silence de l’enfant de Kolondiéba intrigue plus d’un.

Pour réduire au silence un homme comme Oumar Mariko, il faudrait plus que des mots et des simples promesses. Sur un tout autre plan, certains observateurs et non les moindres estiment que cette situation pourrait également s’expliquer par le retour du président du parti sur la scène cinématographique. En effet, après plusieurs années de retraite sabbatique, Cheick Oumar Sissoko est en tournage. Pour ne pas faire fuir ses partenaires potentiels, aurait-il demandé à son secrétaire général de se faire violence le temps du tournage ?

Pour éclairer ses militants qui se demandent quelle mouche a piqué l’ex leader estudiantin, le candidat malheureux de la Sadi à la présidentielle de juillet 2013 doit s’exprimer. Candidat en mauvaise posture dans son fief de Kolondieba, Oumar Mariko a-t-il enfin compris que le temps de la zizanie est définitivement révolu ? Sans immunité depuis quelques mois, a-t-il peur de la sortie de trop ? Seul l’avenir nous édifiera.

A suivre

Bany Zan

Le Caiman Indè du 26 Octobre 2013.