Partager

A l’appel du bureau de l’union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) cellule de la commune I, de nombreux militants de cette association, ainsi que des amis de la Libye, sont sortis massivement le samedi dernier pour participer à un meeting de dénonciation qui s’est déroulé sur le terrain de sport de Korofina. Pour les organisateurs, il s’agit des bombardements injustes dont la Libye est victime de la part de l’occident.

Dans une déclaration lue en arabe ensuite traduite en français et en Bamanan, le président du bureau UJMMA de la commune, Mohamed Cissé, a fait l’historique de cette crise. Pour lui, malgré les mensonges des pays occidentaux, la réalité est que Kadhafi est combattu parce qu’il a toujours fait montre de courage pour sortir le contient africain du sous développement.

«Depuis quelques mois les bombardements sont en cours en Libye », a déclaré le premier responsable du bureau qui ajoute : « nous demandons à l’occident et à la France de coller la paix à notre frère musulman et compatriote africain, Mouammar Kadhafi».

«Par cette manifestation nous voulons dire à la France de se retirer de la Libye et d’arrêter immédiatement les bombardements qui font des victimes innocentes», a déclaré Mohamed Cissé.

Les manifestants ont dénoncé cette menace occidentale qui, au delà de la Libye, plane sur tous les pays africains qui ont la chance ou la malchance d’avoir un sous sol regorgeant de richesses convoitées par les pays occidentaux.

A la fin du meeting, les manifestants avec des drapeaux verts Libyen bien déployés, ont traîné et piétiné le drapeau français avant de le brûler sur la voie publique.

Les manifestants se sont dits solidaires de la décision de la coalition de soutien à Mouammar Kadhafi. Une organisation qui entend profiter du mois de carême pour transmettre une doléance aux autorités du Mali : le renvoi de tous les ambassadeurs des pays occidentaux jusqu’à l’arrêt des bombardements contre la Libye.

Oumar Diamoye

02 Août 2011.