Partager

Pour le renforcement de l’unité d’action entre les différents acteurs

La salle Balla Moussa Keïta du Centre International de Conférences de Bamako a servi de cadre pour abriter le forum sur le partenariat dans la mise en oeuvre du programme de coopération Mali-UNICEF pour la période 2008-2012.

C’était le jeudi dernier avec la participation des responsables des structures techniques de l’Etat, des représentants des collectivités, des organisations de la société civile, des principaux représentants des leaders traditionnels, religieux et communautaires et des partenaires techniques et financiers.

Cette rencontre avait pour objectif principal de renforcer le partenariat et l’unité d’action entre les différents acteurs engagés pour l’accélération de la survie, du développement et de la protection des enfants au Mali en vue de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 dans le cadre du programme de coopération Mali-UNICEF 2008-2012 au niveau national, régional et local.


La réponse à la question principale

Ainsi, cette rencontre a permis de répondre à la question principale suivante : “Comment pouvons-nous agir ensemble efficacement afin de porter à l’échelle, les belles expériences d’interventions à haut impact ayant démontré leur succès pour l’accélération des progrès vers l’atteinte des OMD en 2015 en faveur des enfants et des femmes au Mali”.

A la cérémonie d’ouverture du forum, le coordonnateur résident des activités opérationnelles du système des Nations Unies M. Joseph Byll-Cataria a rappelé que le système des Nations Unies au Mali, conscient de son rôle concerté au développement pour l’atteinte des

Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et de ceux du Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP) au Mali se propose d’engager un partenariat à grande échelle dans le cadre de la mise en oeuvre des plans d’actions formulés par le gouvernement avec ces différentes agences.

Selon lui, dans la recherche de la complémentarité et des synergies nécessaires à l’atteinte des résultats escomptés dans son plan d’action, l’UNICEF se propose d’organiser une série de rencontres de partage d’informations avec l’ensemble des segments de la société malienne impliqués dans la mise en oeuvre du programme.

Pour lui, le présent forum sera la seconde rencontre du
genre organisée avec la participation des responsables des structures techniques de l’Etat, des organisations de la société civile et les partenaires techniques et financiers.

M. Joseph Byll Cataria a souligné qu’au terme de la journée de partage, les participants à ce forum seront en mesure entre autres de connaître les changements institutionnels à l’UNICEF au niveau global, les résultats escomptés du nouveau programme de coopération Mali-UNICEF ainsi que les principales stratégies,

savoir les intentions du gouvernement et de l’UNICEF sur les approches de mise en oeuvre, connaître les procédures et les principes de l’UNICEF en matière de partenariat ou de collaboration avec la Société Civile, les Collectivités et les services déconcentrés.


Le Directeur de la coopération Internationale

Dans son discours de lancement, le directeur de la coopération internationale a souligné que le plan d’action du programme pays Mali/UNICEF pour la période 2008-2012 vise à permettre aux couches les plus vulnérables que constituent les enfants et les femmes de jouir pleinement de tous leurs droits.

Pour lui, ce plan est articulé sur quatre composantes relatives à la survie de l’enfant, l’éducation de base et l’équité, la protection des enfants et la promotion des droits des partenaires. Selon lui, cette rencontre s’inscrit dans la continuité de cet atelier.

En effet, les services techniques du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale et le Partenaire Technique et Financier, en l’occurrence l’UNICEF, ont décidé d’organiser en ce jour, le forum sur le <<Partenariat dans la mise en oeuvre du programme de coopération Mali/UNICEF pour la période 2008-2012>>.

En plus, le forum sur le partenariat offre également, pour la première fois, l’occasion d’échanger sur la nouvelle approche harmonisée des transferts d’espèces aux partenaires d’exécution (HACT). Pour lui, cette approche novatrice concerne les agences ayant le même cycle de programmation à savoir le PNUD, le PAM, l’UNICEF et le FNUAP.

Elle renseigne sur le monde le plus adéquat pour la remise d’espèces aux partenaires dont les structures publiques, privées et les ONG chargées de l’exécution des programmes et des projets de développement.

Dado CAMARA

30 Mai 2008