Partager

Les organisateurs dévoilent les grands axes

Le Comité de pilotage international (CIP) chargé de l’organisation du premier forum ouest-africain des jeunes leaders des Nations-Unies pour l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) était, le mardi 2 septembre, à la Maison des Jeunes de Bamako face à la presse pour dévoiler les grands desseins du Forum que notre capitale s’apprête à abriter au mois d’avril 2009.

Ladite conférence était animée par Dahirou Sawadogo du Burkina Faso, président du CIP. Il avait, pour la circonstance, à ses côtés, notamment Abdoul Kassim Diallo, Alioune Guèye, tous membres de la Commission internationale d’organisation. Situant ce premier forum dans son contexte, il se tiendra au mois d’avril 2009, Dahirou Sawadogo, de souligner que la rencontre entre dans le cadre de «la mobilisation des jeunes en faveur de l’atteinte des OMD. A cet effet, des jeunes leaders des différents pays africains ont entamé la création des réseaux pays pour leur forte mobilisation et leur pleine participation à l’accomplissement de ces objectifs. Cela, à travers le lobbying, le plaidoyer, la mobilisation des ressources et par des projets pouvant contribuer à accompagner les efforts des Etats et des organisations internationales dans l’atteinte des OMD, d’ici à 2015».

Cette rencontre de Bamako, à en croire le président du CIP, aura pour but de mettre en place un cadre de coordination, de plaidoyer, d’orientation et de participation des jeunes leaders des Nations-Unies de l’Afrique de l’Ouest aux côtés des gouvernements et des partenaires au développement en faveur de l’accélération des OMD.

Avec pour thème, «Quel leadership des jeunes pour l’atteinte des OMD d’ici à 2015», ce Forum, selon Dahirou Sawadogo, sera co-parainé par notre compatriote Soumaïla Cissé, président de la Commission de l’UEMOA et François Compaoré du Burkina Faso, Conseiller spécial du président Blaise Compaoré du Faso. Son éclat sera également rehaussée par la présence des quatre premières Dame du Mali, du Niger du Burkina Faso et du Sénégal.

Cette rencontre, a-t-il souligné, permettra de «renforcer les capacités des jeunes leaders afin qu’ils s’approprient des OMD, faire le point de l’avancement des OMD en Afrique de l’Ouest, définir un cadre de mobilisation social pour accompagner les gouvernements dans la réalisation du processus».

Elle servira aussi de tribune, selon les organisateurs, pour élire les organes et les instances de coordination ouest-africaines des jeunes leaders.

L’occasion sera mise à profit pour organiser une procession de dix mille jeunes afin de remettre au Président de la République du Mali le serment de la jeunesse africaine à œuvrer aux côtés des gouvernements pour l’accélération des OMD d’ici à 2015.

Pour Alioune Guèye, ce sont plus de 170 millions de FCFA qui seront nécessaires pour l’organisation de ce forum auquel prendra part une centaine de participants venant d’Afrique de l’ouest et du reste du monde.

Kassoum THERA

04 Septembre 2008