Partager

Après les ateliers thématiques et les écoutes, place aux concertations régionales


A quelques semaines de la tenue du Forum national sur l’éducation, les membres de la commission d’organisation son 0 pied d’œuvre pour que tout soit fin prêt avant le jour J. Prévu pour le moi d’août, il a été finalement reporté à la deuxième quinzaine du moi de septembre.

Ainsi, après les ateliers thématiques, les concertations régionales viennent de débuter le lundi 25 août et vont durer jusqu’au 3 septembre dans toutes les régions du Mali. Elles visent à faire ressortir les spécificités de chaque région et de faire le plus grand inventaire du système éducatif malien pour trouver des solutions viables et durables à la situation de l’école.

Du 25 août jusqu’au 3 septembre se tiendront dans les huit régions de notre pays et dans le district de Bamako les concertations régionales. Les premières étapes concerneront les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Bamako les 25 et 27 août. Et la seconde phase concernera celles de Sikasso, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal.

Elles seront, à cet effet, placées sous la présidence des Gouverneurs de région et devront enregistrer la participation des représentants de l’Administration territoriale, des Collectivités (Assemblée Régionale, Conseil de cercle, Mairies des communes) de l’Administration scolaire, des syndicats d’enseignants, des associations d’élèves et d’étudiants, des partis politiques, des organisations de la société civile, des associations de jeunesse, des représentants des cultes religieux et des partenaires au développement.

Les concertations régionales reprendront pratiquement les mêmes thèmes que les ateliers thématiques mais avec des questions centrées sur les préoccupations de la région en matière d’éducation. Elles viennent après l’organisation des phases d’écoute et les ateliers thématiques.

A travers les écoutes, le Comité d’organisation a pu recueillir un maximum d’avis sur la problématique du système éducatif malien, ses dysfonctionnements et des propositions d’actions et de stratégies. Toute chose qui a permis la capitalisation des expériences à ce niveau.

Quant aux ateliers thématiques, ils se sont déroulés du 4 au 13 Août 2008, organisés par les trois commissions du Comité d’Organisation du Forum, à savoir la commission « Education de Base, Alphabétisation et Langues Nationales », la commission « Enseignement Secondaire Général, Technique et Professionnel » la commission « Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique ».

Il avait pour objectif de diagnostiquer et analyser quantitativement et qualitativement tous les problèmes relatifs à l’éducation de base, de faire des propositions d’ajustements, d’amélioration et déterminer les opportunités, les voies et les moyens de les atteindre.

A ce niveau, une vingtaine d’ateliers thématiques ont été organisés, avec la participation de près de 1500 citoyens, acteurs politiques, cadres de l’Administration générale, syndicats, partenaires sociaux et société civile.

Rappelons, enfin, que les concertations ont pour but de trouver des solutions viables et durables à la situation de l’école pour en faire un creuset de ressources humaines de qualité et préparer la jeunesse aux enjeux de l’intégration africaine, comme indiqué dans le Projet de développement économique et social (PDES).

Ramata TEMBELY

29 Août 2008